Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rouge, entre attraction et fascination

Les podiums s'embrasent et s'habillent de rouge. Vermillon, rouge sang, cerise, grenat... Le rouge envahit le dressing de l'automne hiver 2010/2011. Les créateurs le déclinent, version hémoglobine chez Ann Demeulemester, laqué chez Paul Smith, orange sanguine chez Versace ou encore rouge Telenovela chez Pucci, il semblerait que l'esprit True blood se soit propagé jusque sur les podiums. Le rouge, Cerruti tente de l'assagir alors que Bottega Venetta préfère l'exalter. Sur le podium, jamais une couleur n'a atteint à ce point son paroxysme.

Le rouge, une couleur ardente qui n'a cessé de régner dans le pantone de couleur. Symbole d'une féminité exacerbée, le rouge c'est le pendant féminin du célèbre bleu roi, d'ailleurs les robes de mariée sont rouges jusqu'au XIXème siècle. N'est-ce pas légitime de vouloir porter le jour de son mariage, la plus belle et la plus riche des couleurs ? Zoom sur le rouge.

 

Avec le rouge. Aucune autre couleur ne fait appel à autant d'ardeur. Il fut même un temps où le mot rouge suffisait à parler de couleur. Une couleur était forcément rouge. Elle avait également un lien étroit avec le beau... On dit que c'est la première teinture qu'on réussit à stabiliser. La plus belle des couleurs ne pouvait être que rouge. Savez-vous qu'en russe, le même mot красный signifie à la fois rouge et beau ?

Double jeu

Le rouge, c'est la féminité dangereuse, le sex appeal, la sensualité, c'est l'illustration du personnage de Jessica dans Roger Rabbit, portrait d'une vamp sulfureuse. Le rouge illustre aussi le sang versé et il devient alors révélateur de violence, de danger, d'agression ou d'intrigue. Il nous vient à l'esprit le personnage joué par Merryl Streep, tout de rouge vêtu, dans le film La Mort vous va si bien. Comme toutes les couleurs, côté pile ou côté face, le rouge est double. Il n'existe que dans l'extrême et si vous demandez autour de vous "Aimez-vous le rouge ?", vous constaterez qu'on l'adore ou qu'on le déteste. Le rouge est tout sauf gentil et aimable, qualificatifs du rose, sa nuance édulcorée.

 

Signé : rouge

Couleur repérable de loin, le rouge devient un signe visuel incomparable. Ce peut être une doublure de veste comme on peut le voir chez Kenzo ou Paul Smith. Vous ouvrez inopinément votre veste et le rouge apparaît, secret et incandescent, juste de quoi retourner les esprits. Chez Christian Louboutin, le rouge habille les semelles. Il avait remarqué que des semelles noires "massacraient son travail". La semelle rouge était née, en donnant à ses chaussures, une finition reconnaissable entre toutes. Le rouge est la signature d'une personnalité ou d'une extravagance.

 

Couleur en peinture

Il faut attendre le XIXème siècle et des peintres comme Delacroix pour voir la couleur prendre le pas sur le dessin. "La couleur donne l'apparence de la vie" écrit-il, en 1852, dans son journal. Pour Henri Matisse, ce qui compte n'est pas la représentation des choses mais l'émotion qu'elles suscitent. La force du rouge, peint dans le tableau La chambre rouge, n'est pas due à la seule présence de la couleur mais bien à son rapport avec le bleu qui fait ressortir le rouge encore plus vif. C'est ainsi que les peintres de l'abstraction vont nous apprendre à interpréter la couleur en tant qu'émotion et à la juger en réaction aux autres couleurs.

 

Rouge, itinéraire d'un sex-appeal

Le rouge visible de loin, vous entraîne dans les mystères de la nuit, intriguant, excitant à l'image d'un décor de théâtre ou d'une maison close. Rouge, première couleur perçue. Couleur lourde et pulpeuse contrairement au bleu, céleste et évanescent. Le rouge attire, à tous points de vue. Il est donc facile de l'utiliser pour séduire. Couleur contradictoire quand on sait que son symbole de force et de puissance en fait un attribut masculin. Le rouge incarne le pouvoir et ne devient féminin que dans l'idée de séduction et d'attirance sexuelle. C'est toute l'expression du maquillage de Marylin Monroe : bouche écarlate, contrastant avec la féminité d'un blond platine. Alors, le rouge garde le pouvoir et ensorcelle. Dans le conte de Blanche Neige, la sorcière tend une pomme rouge (objet du désir) et nous renvoie au sens diabolique du rouge, attirant et trompeur. Rouge, couleur ambigüe qui navigue entre fascination et répulsion.

 

Couleur voluptueuse, on retiendra que le rouge se fait l'expression d'une féminité flamboyante. En particulier lorsqu'il "habille le sourire des femmes", une volonté que Christian Dior a concrétisée dès 1955 avec la naissance du premier rouge à lèvres Rouge Dior. Nourri de la palette des étoffes de Haute Couture, il révèle en application toute l'intensité de ses pigments et la richesse de sa texture.

 

 

 

 

À ne pas rater