Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Interview : Ramdame by Ramdane Touhami

Chacun se fait sa propre conception d'une année sabbatique. Il y a ceux qui font un tour du monde, ceux qui se la coulent douce sous le soleil, et il y a les hyperactifs comme Ramdane Touhami qui créent une marque de prêt-à-porter. Après avoir ressuscité Cire Trudon, la fabrique de bougies la plus ancienne au monde, le designer touche à tout s'offre une parenthèse mode à New York, avec le lancement de sa propre griffe baptisée "Ramdane". Pantalons trois-quart colorés, manteau de school girl, pull 100% laine à "8 cols" : Ramdane revisite les intemporels de notre garde robe avec humour, sans pour autant négliger la qualité des coupes et des matières. Rencontre.

 

Après l'aventure Cire Trudon, tu reviens au prêt-à-porter. Qu'est-ce qui t'a motivé à lancer "Ramdane" ?

C'est un retour inattendu... J'avais envie de retoucher à la mode. Mais ce sera très court comme retour, car cette fois-ci, je l'ai fais comme un hobby. J'ai profité de mon année de vacances pour développer ce projet. J'ai dessiné cette collection de A à Z, des tissus aux produits, en passant par le logo, la boutique, le shopping bag... Je suis allé jusqu'à créer une odeur pour la boutique. Je ne me suis pas ennuyé !

 

Pourquoi avoir choisi New York pour ce nouveau projet ?

 

Tout simplement parce que j'y habite depuis 2 ans. C'était pour en faire profiter les amis !

 

Comment décrirais-tu tes vêtements ? C'est quoi la touche "Ramdane" ?

Disons que j'ai mes classiques : le pull à 8 cols ou à col W, le pantalon de pêcheur tangérois ou napolitain, le "school girl coat", le "mackintosh"... Mon style est assez simple, des grands classique revisités avec une touche d'humour. Je fais parti des rares mecs à faire une veste de moto à 12 poches !

 

Comment as-tu travaillé sur cette première collection ? Qu'est-ce qui t'a inspiré?

J'y ai mis du coeur, en me disant que c'était un baroud d'honneur. On pourrait dire que ma première inspiration a été la frustration de ne pas trouver ce que je voulais pour moi. Les tendances et les modes, je m'en fiche... Je suis contre l'uniformisation des idées et des goûts. Je fais des vêtements pour moi et mes potes avant tout. C'est un hobby, je fais tout avec mon propre argent, et cela n'est pas un problème si je le perds. Ce que je désire le plus c'est être libre et m'exprimer.

 

Tu accordes une grande importance aux matières utilisées pour tes vêtements. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Oui, c'est important. Saviez-vous qu'une laine faite avec ne serait-ce que 5 % de polyester est 10 fois moins cher que du 100% laine ? Les gens on tendance à ne plus regarder les étiquettes, ou le "made in ..." , et ils oublient les matières. La fabrication est la même partout (hormis le prix), la seule chose qui diffère, ce sont les matières. J'ai mis un point d'honneur à choisir les meilleures... Du grosber en Italie, au velours de Brisbane, en passant par le British millerian, je n'ai choisi que de la qualité.

 

Chaque collection est régulièrement enrichie de nouvelles pièces, mais à quoi ressemblera la collection de la saison prochaine ?

Y en aura t il une ? Voilà la question. J'ai l'impression que la mode me gonfle un peu. Excusez-moi le terme. Cela ne m'intéresse plus vraiment. Ce retour aux sources m'a permis de prendre une grande décision. J'ai fait le tour (cela fait 15 ans que je fais ça). Avec Cire Trudon, j'ai découvert d'autres mondes... D'autres aventures...

 

Tes projets pour la marque, ou d'autres idées pour 2012 ?

UN GRAND PROJET EST EN COURS... Ce qui influe sérieusement mon envie d'arrêter la mode. Disons que c'est une affaire qui a 200 ans, il ne s'agit pas de bougies... Cela deviendra officiel en septembre 2012.

 

Pour les curieux qui n'ont pas la chance de passer par New York ces prochains mois, la marque aura un corner dans le créative-shop "Amusement" de la Gaité Lyrique à Paris du 12 au 16 janvier 2012.

 

arkitipintel.com/reporters/ramdane

blog.think-silly.com/ramdane_touhami

 

 

Propos recueillis par Mélody Kandyoti.

À ne pas rater