Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Mode d'hier, tendance d'aujourd'hui : du raphia tressé à mes pieds

Quand vient l'été, j'ai envie de laisser tomber le cuir. Côté chaussures, du moins... En 1991, Robert Clergerie avait sorti le modèle Arco, en raphia tressé. Pour des raisons qui demeurent mystérieuses, alors que l'inspiration 40's m'interpelle depuis bien longtemps, j'étais alors complètement passée à côté de ce cette sandale rétro que le visuel illustrant la campagne de pub présentait, ce qui était alors assez novateur, avec des collants opaques noirs. Autant dire que je me suis empressée d'acquérir dès le début de la saison ce collector, réédité à l'identique pour le printemps 2010 à l'occasion des 30 ans de la marque.

Cette sandale en raphia a été inspirée à Robert Clergerie par les silhouettes de femmes remarquées durant son enfance. Voilà qui m'a donné envie d'en savoir un peu plus sur les sandales des années 40, durant lesquelles paille, liège ou bois étaient les matériaux de substitution privilégiés par les bottiers, le plan Grunberg ayant interdit la vente de chaussures en cuir dès novembre 1940.

La plateforme au talon compensé, tellement présente dans les collections actuelles, est typique de cette époque. En témoigne une sandale de chez Bouvier, conservée au Musée international de la chaussure de Romans, en raphia tressé naturel sur semelle de bois. Au sein de la vaste collection du musée, un autre modèle de chez Unic datant lui aussi de la période 1940-45, joue la carte du raphia de couleur. Bien que demeuré fidèle au cuir, Yves Saint Laurent, en 1971, s'était inspiré de ce type de sandale compensée, le déclinant en cuir verni noir, pour accessoiriser les fourreaux, le manteau de renard vert et le short de sa " collection 40 ", celle qui fit tant scandale. Mais la guerre n'explique pas à elle seule ce recours à des matériaux peu conventionnels dans la chaussure.

En cet été 2010, Ferragamo a également donné dans la réédition avec Malibu, un modèle en raphia tressé de couleur qui est l'exacte reproduction de l'une de ses créations de 1935. Détail surprenant, le talon, dont la forme est très spécifique, est réalisé en bouchons de liège !

Le raphia tressé est décidément un des matériaux de prédilection de l'été 2010 : on le retrouve chez Bottega Veneta, pour une chaussure à semelle plateforme et une espadrille à talon compensé.

Chez Minelli, on a joué le graphisme bicolore avec un compensé dont le talon est recouvert de raphia tressé.

Chez Rochas, dans un esprit très rétro, la collection été comporte un modèle en coton crocheté sur une base de paille tressée. Marco Zanini l'a accessoirisé de socquettes, fidèles à l'esprit 40 de ses silhouettes.

Comment les porter aujourd'hui ? Pour ce qui me concerne, je reste une adepte du décalage : mes Arco n'ont pas leurs pareilles pour donner immédiatement un coup de pep's à mon boyfriend's jean, à un short de lin un peu ample ou à une minirobe de mousseline fleurie.


Frieda l'écuyère

À ne pas rater