Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les couleurs de la fashion week Printemps-Eté 2010 : l'apogée de la neutralité

Bottega Veneta  Défilé Printemps-Eté 2010, Milan
 
Le Blanc est souvent associé à la simplicité. Trop de blanc peut créer un vide. Le maquillage devient alors primordial pour relever le teint et le regard.
Bottega Veneta Défilé Printemps-Eté 2010, Milan   Le Blanc est souvent associé à la simplicité. Trop de blanc peut créer un vide. Le maquillage devient alors primordial pour relever le teint et le regard.
Lorsqu'on pense couleur, on imagine instantanément une collection qui attire l'oeil, voyante voire exubérante. C'est, par exemple, le bleu vif choisi par Sonia Rykiel à Paris, ou le rouge pur présenté par Julien Mac Donald à Londres.

Il ne faudrait pas oublier que la couleur, c'est, avant tout, de la lumière. Elle n'a pas nécessairement besoin de pigment pour exister. Elle peut vibrer grâce à sa forme comme c'est le cas avec les jeux graphiques des tenues de Balenciaga. Elle peut émouvoir par sa représentation symbolique comme le propose Felipe Oliveira qui passe du blanc pur, idéalisant l'image de vestale, au noir intégral pour évoquer le mystère et l'élégance.

Une couleur neutre se traduit par une absence de couleur. Ce qui ne signifie pas une absence de reflet ou d'intérêt. Bien au contraire, les couleurs neutres laissent la place à l'essentiel tel :
• la matière, duveteuse d'un manteau de Felipe Oliveira
• le reflet, lumière argentée de Costello Tagliapetra
• la luminosité, à l'image d'un coucher de soleil chez Carolina Herrera
• la transparence, d'une dentelle noire pour Hervé Léger
• les dégradés de tons, de gris sur beige pour Marc Jacobs
• la clarté, lumière éternelle du blanc pour Bottega Veneta
• ou encore l'intensité, comme le noir opaque choisi par Felipe Oliveira.

Et la couleur se nomme gris tourterelle, acier, beige, sable, beige rosé, argent, cuivre argenté, du blanc pur aux blancs colorés, du noir pur aux dégradés de fumés. Multitudes de nuances neutres mises à l'honneur par un grand nombre de créateurs lors des défilés Printemps-Eté 2010 à New York, Londres, Milan ou Paris à découvrir en photos.

Et vous, quel est votre neutre celui qui vous va, celui qui vous donnera l'image intemporelle, sobre et élégante qu'il mérite?
Faites le test suivant : comparez deux foulards : l'un beige, l'autre gris.
Placez successivement les deux couleurs près de votre visage, à la lumière du jour et observez vous dans la glace. Vous constaterez que les deux couleurs ne provoquent pas du tout le même effet. Si l'une vous donne bonne mine, par opposition, l'autre vous rend triste ou même vous vieillit.

Si le beige vous ternit et éteint votre regard. Abandonnez-le au profit du gris qui rehausse, par comparaison, vos traits et embellit votre regard.
Si au contraire c'est le gris qui vous ternit, en blanchissant la peau et durcissant le regard. Adoptez le beige qui fait briller vos yeux et illumine votre teint.

Brigitte Gautier

www.colorscopie.com

Retrouvez le Test Colorscopie® dans le livre "Un coach pour un nouveau look" Ed. Solar de B. Gautier et C. Juillard

À ne pas rater