Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

J'ai testé les godillots See by Chloé

Les godillots, je sais pas si vous avez remarqué, mais c'est LE sujet mode préféré d'absolument tous les magazines de mode. Et qu'on nous livre des modes d'emploi, et qu'on nous abreuve de conseils divers et variés pour nous apprendre à dompter la bête. C'est bien simple, si on les écoute, à côté, porter des cuissardes, c'est finger in the nose en faisant le poirier les jours de grand vent. Quand j'ai lu ce flot d'infos sur mes nouvelles chaussures préférées, ça a été très simple, j'ai couru les acheter. Je me sentais bien au-dessus de ces misérables considérations à base de "mais comment peut-on arriver à porter des godillots en 2009 en étant beaucoup moins ridicules que 10 ans auparavant?".

Au-dessus de quoi je disais?

Tant que l'on a pas essayé de troquer ses compensées pur crêpe ou ses escarpins pur plateau de 3cm, contre des Docs ou assimilées, on ne peut pas comprendre. On ne peut pas se mettre dans la peau de la fille qui se sent soudain et tout à la fois délestée de cinq bons centimètres et lestée de cinq bons kilos. On ne peut pas comprendre cette sensation d'être soudain gaulée comme un jouet d'éveil FisherPrice, bien rond et bien large sur les bords.

C'est très simple, enfiler une paire de croquenots, c'est prendre de la distance avec son égo, son miroir, son mec, mépriser toutes ses prétendues considérations totalement dépassées sur l'harmonie, l'élégance, le chic. C'est très très simple, on est soudain très seule pour assumer ses chaussures préférées.

Perso, comme je suis plutôt vaillante comme fille, j'ai lutté. J'ai porté mes ex-nouvelles pompes préférées... avec un slim, un jean, un legging, des collants, une robe, des pulls, des vestes, des manteaux, des blousons... Toute ma garde-robe y est passée, toutes les combinaisons possibles ont été tentées.

Je pense avoir quand même avoir réussi à trouver un look plutôt réussi. Démonstration : la jambe doit être de la même couleur que les chaussures pour allonger la silhouette, ne pas la couper au niveau des chevilles. Le legging noir ou le bon gros collant en laine sont donc la meilleure solution accompagné d'une grande chemise ou d'une petite robe, en gros de tout vêtement arrivant à mi-cuisse (sous la fesse ça marche aussi, tout dépend de votre degré d'élancement, le mien étant en-dessous de zéro, ça vous laisse de la marge).

Pour le reste, il faut se la jouer chic, obligé. Une veste épaulée, cintrée, s'impose, il faut à tout prix casser l'inévitable effet viril de votre allure, et aucune d'entre vous ne veut avoir l'air viril, je vous assure. Il faut donc jouer à fond la carte de l'ultra féminité, j'ai donc opté pour un spencer superposé à un perfecto en cuir sans manches.

Après, tout est dans l'accessoirisation, vous pouvez au choix, opter pour un joli collier strassé pour le côté rock-chic, des bangles, un headband, et préférer la pochette ultra-féminine à la besace XXL. Et côté maquillage? Simplifié mais bien présent : un gros trait d'eye-liner ou une bouche bien rouge et le tour est joué.

Alors, ces godillots? Domptées!

 

Nizza Girl

À ne pas rater