Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Interview : Elin Kling, self made girl de la Toile

On pourrait très facilement estampiller Elin Kling "blogueuse mode", une étiquette qui, avouons le, ne veut plus tellement dire grand chose. C'est pourtant avec un blog de mode que cette jeune suédoise de 29 ans s'est fait connaître : Style by Kling, ou le journal de bord d'une modeuse venue du froid, comme il en existe des milliers aujourd'hui sur le Web. L'histoire aurait pu s'arrêter là. Puis Elin a lancé "STYLEBY", son propre magazine, suivi de "Now Manifest", une plateforme regroupant les blogs de BryanBoy, Anna Dello Russo, Rumi Neely et Derek Blasberg, dont le groupe Condé Nast a fait l'acquisition en mai 2012. Voilà une chic fille, qui a fait de son joli minois et de son goût pour la mode, un business intelligent. Rien d'étonnant à ce que les marques cherchent à collaborer avec elle : H&M, Louis Vuitton, et dernièrement Guess by Marciano, pour laquelle elle a réalisé une collection capsule. Rencontre avec une self made girl de la Toile.


Comment s'est passé votre collaboration avec Guess by Marciano ?

La marque m'a contactée pour me proposer de travailler avec eux. Je venais tout juste de terminer ma collection capsule pour H&M, et j'avoue que je ne savais pas trop si j'allais accepter, car j'avais peur de ne pas faire aussi bien. Mais ensuite, je suis allée à Los Angeles pour rencontrer l'équipe Guess by Marciano, et j'ai eu un très bon feeling. Alors je me suis dit "Go!". C'était il y a un an exactement.

Votre inspiration pour la collection ?
Lorsque je suis allée à Los Angeles pour rencontre l'équipe, j'ai demandé à rencontrer Paul Marciano, l'un des fondateurs, pour qu'il me parle de cette marque, son histoire, sa philosophie. Je voulais savoir pour qui je travaillais. Il m'a montré les archives de la maison, toutes les campagnes publicitaires, et il y en a beaucoup (rires), car Guess fête ses 30 ans cette année. C'est Claudia Schiffer qui est l'égérie de la campagne printemps-été, un peu comme une manière de dire : voilà ce que nous avons fait pendant 30 ans. En collaborant avec moi, j'ai l'impression que c'est une façon pour eux de dire : voilà vers quoi nous allons maintenant. J'ai donc eu envie de travailler sur les pièces iconiques Guess, comme le bustier, que j'ai réinterprété version 2013.

Votre pièce préférée de la collection ?
La robe "Carla", une robe noire, très longue, et super féminine. Je l'adore.

Vos basiques de cet hiver ?
En ce moment j'adore porter mon sarouel que j'ai trouvé chez Zara. J'aime toutes les sortes de pulls, je ne sais pas combien j'en ai, mais je m'en lasserai jamais. On peut les mettre avec tout. Je suis aussi très chapeaux en ce moment.

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes bloggers qui se lancent ?
Il faut déjà aimer ce que l'on fait. Mais ensuite, il faut toujours voir un peu plus loin pour son projet. Il faut toujours être au courant de ce qui se fait, de ce qui se passe. Pourquoi Instagram marche aussi bien par exemple, comment l'intégrer à mon blog pour gagner en traffic... Ce genre de choses. C'est bien de se faire prendre en photo sur les sites et les blogs de streetstyle pour le fun, pour se faire sa pub, mais il ne faut pas oublier pourquoi on le fait, et ce que l'on représente pour nos lecteurs. J'essaie vraiment de rester accessible un maximum pour eux. C'est une responsabilité de s'adresser à un lectorat important.

Justement, est-ce que faire une collection pour des marques comme Guess by Marciano, n'est pas le meilleur moyen de leur proposer une mode accessible ?
Je n'ai pas de formation de designer. Lorsque j'ai accepté de faire la collection pour H&M, c'était pour moi la meilleure école qu'il soit. Car il ne s'agissait pas uniquement de créer une collection, mais aussi tout ce qu'il y a autour comme le marketing. C'est aussi pourquoi j'ai accepté de collaborer avec Guess. C'est une entreprise tellement importante, connue dans le monde entier. J'ai appris énormément à travers ce projet. Et surtout, Guess a un autre public que le mien, je pense que les clients qui aiment cette marque ne sont pas forcément les mêmes personnes qui lisent mon blog. Pour moi, c'était une façon de toucher une audience très différente.

Quels sont vos créateurs de mode fétiches ?
J'adore le travail de Phoebe Philo, c'est une femme vraiment inspirante. Je ne me lasse pas de ce qu'elle fait, sa simplicité. J'aime aussi beaucoup Jonny Johansson, le créateur d'Acne, qui est devenu un ami. Je suis très heureuse de l'avoir suivi depuis le début, c'est vraiment passionnant de pouvoir être témoin des premiers jours jusqu'au succès qu'il rencontre aujourd'hui partout dans le monde. En plus de ses vêtements, j'aime sa façon de penser.

Propos recueillis par Mélody Kandyoti

À ne pas rater
À découvrir