Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Sara Forestier : dentelles et sex-appeal pour les Vendanges de l'Avenue Montaigne

La belle Sara Forestier s'est fait remarquer jeudi 12 septembre dernier lors des Vendanges de l'Avenue Montaigne. C'est à la maison Dior que l'actrice a fait une apparition, chic et élégante, fidèle à la signature des célébrités françaises. Dentelles et sex-appeal était au programme pour celle qui va bientôt réaliser son premier long-métrage.

Sara Forestier n'a pas manqué de nous éblouir cette année. On pense notamment à ses apparitions sur le tapis rouge du Festival de Cannes, ou encore pendant le Festival Paris Cinéma. Cette fois-ci pour son rendez-vous mode, la jeune femme se métamorphose complètement en Lady Dior. Moulée dans une robe effet longue veste de smocking, elle valorise ses courbes féminines. Le vêtement, ultra-décolleté dévoile les atouts de Sara qui sait exactement quelles pièces ajouter pour ne pas être vulgaire.

Sara Forestier porte ainsi sous sa pièce maîtresse un mini top/bandeau jaune avec de la dentelle au niveau du buste. Une touche plus piquante pour son ensemble digne d'une Lady, parfait pour le rajeunir un peu. Un sac matelassé en cuir Christian Dior complète l'ensemble de Sara tandis qu'elle se juche sur des escarpins bicolores crème et noir. Une petite touche en plus de couleur pour sa tenue ultra-tendance.

Décidément, la jeune femme sait y faire pour ses apparitions officielles. Mais celle qui va très bientôt réaliser son premier long-métrage va avoir du pain sur la planche d'ici la fin de l'année. L'actrice avouait récemment à Glamour.com être très anxieuse avant chaque tournage de film, au point de tomber malade : "Je tombe souvent malade à cause de mon anxiété. Elle entraine de la fatigue et la fatigue provoque à son tour des maladies ridicules : des grippes, des angines. Cette année, toutefois, je me suis autorisée une dérogation et je n'ai souffert de rien sur mes tournages. J'ai dû fixer mon stress ailleurs... J'ai toujours envie de bien faire. Je m'investis à fond et je ne sais jamais si je vais arriver à accoucher de mes personnages. En fait, je me colle une sacrée pression. Encore heureux, c'est mon métier ! Si je ne le prenais pas très au sérieux, autant arrêter et faire autre chose." On espère qu'elle arrivera à moins stresser quand elle passera derrière la caméra.

À ne pas rater