Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Mariah Carey, echec et moche... Le flop mode

Mariah Carey n'est pas vraiment le genre de femme à faire dans la discrétion côté look. Actuellement à Aspen pour les fêtes, la chanteuse enchaîne les apparitions pour ravir ses fans. Ce week-end, elle a sorti l'artillerie lourde avec une longue robe à carreaux, une ceinture XL et des bijoux façon Castafiore. Si sa robe a tout l'air d'un damier, la chanteuse fait plutôt dans l'echec et moche et elle s'offre un retour aux 90's en prime.

Mariah Carey est la diva par excellence. Megalo, capricieuses, délicieusement bling bling, on est désormais habitués au côté très show off de la jeune femme. Seulement avec la chanteuse la frontière entre l'extravageant et le kitsch est très mince et aisément franchissable. Exemple en image ce week-end. Quittant les pistes enneigées pour une petite séance de lèche-vitrines, la chanteuse sort la robe longue à damiers comme enroulée sur elle. Voulant visiblement redessiner sa silhouette égratignée par son vêtement, Mariah ajoute à sa tenue une ceinture. Si les modèles XL font fureur sur les podiums, cet hybride proche de la gaine ajoute un côté très kitsch à l'apparition tout en donnant l'impression que la jeune femme est prête à étouffer.

S'inspirant largement du dress code des années 90, Mariah enfile un boléro charbon. Côté accessoirisation, qu'elle soit sur tapis rouge ou en station de ski, c'est la même chose pour la chanteuse. Elle dévoile ainsi des boucles d'oreilles scintillantes sous sa crinière bouclée comme à ses débuts époque "Soul Train", coordonnée à une manchette toute aussi tape-à-l'oeil.

On aime l'extravageance de Mariah Carey mais aujourd'hui, c'est trop pour nous.

À ne pas rater