Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Lindsay Lohan : sa robe de l'amfAR 2013 financee... par Charlie Sheen !

Décidément, on se demande quel genre de relation peut bien avoir Lindsay Lohan avec Charlie Sheen. Déjà il y a quelque mois l'acteur offrait 100 000 dollars à la jeune femme pour l'aider un peu dans ses déboires. Cette dernière ne l'avait même pas remercié, mais cela ne l'a visiblement pas gêné. Cette fois-ci, une nouvelle rumeur commence à se faire entendre. Charlie Sheen aurait payé la moitié de la robe que Lindsay portait au gala de l'amfAR.

On se demande si cette fois-ci la jeune rouquine a remercié Charlie. Quelque jours avant le gala, il aurait appelé le styliste Phillip Bloch afin qu'il dessine une robe à Lindsay. Ce dernier a ainsi précisé qu'il paierait pour la moitié du vêtement. "Jamais dans le show-business je n'avais vu une célébrité prête à payer une création à une autre célébrité, c'est du jamais vu !" a affirmé le styliste au magazine américain US Weekly. On comprend bien l'étonnement de ce dernier qui a ajouté : "Il doit vraiment avoir beaucoup de considération pour elle". Espérons que ce ne soit que cela.

Alors, pourquoi Charlie Sheen prend-il autant sous son aile la jeune Lindsay ? On a de quoi se poser la question. Même s'il est très probable que ce soit leurs points communs qui les aient rapprochés. Après tout, l'ex star de "Mon oncle Charlie" a sombré dans l'alcoolisme et les déboires, tout comme Lindsay. Essaye-t-il de la protéger pour qu'elle ne fasse pas les même erreurs ? C'est très probable.

Depuis qu'ils se sont rencontrés sur le tournage de "Scary Movie 5" , Charlie Sheen et Lindsay Lohan semblent très amis... Attendons donc de voir la suite.

À ne pas rater