Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Lincoln, Steven Spielberg au sommet : la critique

Si le film "Lincoln" bruisse déjà de rumeurs Oscarisées, c'est avant tout grâce au maestria de Steven Spielberg, fuyant ici le biopic lisse et conventionnel. Pour son vingt-septième long-métrage, le génie du cinéma conforte son brio et s'entoure des plus grands. En tête de liste, Daniel Day-Lewis dont la prestigieuse filmographie s'etoffe un peu plus. Mais Tommy Lee Jones, second rôle inattendu parvient dans certaines scènes à voler la vedette au charismatique acteur, tandis que Sally Fieldversion mère éplorée est épatante. "Lincoln" déjà qualifié de chef d'oeuvre par les critiques est actuellement au cinéma, l'occasion de mêler le divertissement à une petite leçon d'histoire.

Le synopsis : Le film revient sur les derniers mois tumultueux du mandat du 16e Président des États-Unis. Au coeur d'une nation déchirée par la guerre civile (600 000 morts) et secouée par le vent du changement, Abraham Lincoln (Daniel Day-Lewis) met tout en oeuvre pour résoudre le conflit, unifier le pays et abolir l'esclavage. Cet homme doté d'une détermination et d'un courage moral exceptionnels va devoir faire des choix qui bouleverseront le destin des générations à venir.

Steven Spielberg, l'immuable enfant du 7ème art a l'intelligence de ne pas s'attarder sur de simples arguties politico-juridiques. Au contraire, il épice de longs discours à l'aide de subtiles anecdotes et un lyrisme des plus apaisant, le tout sans emphase. Ce que l'on retient également de "Lincoln" est la beauté de la photographie. 2h29 de film rétrospectif, mais on ne peut se lasser tant il est plaisant de contempler une image crépusculaire et délicate.

Longue silhouette au chapeau haut-de-forme, Daniel Day-Lewis caché derrière un réseau de rides endosse à la perfection le costume du 16ème Président des États-Unis. Une ressemblance déroutante et surprenante qui justifie les prix remportés récemment par l'acteur, déjà deux fois (bientôt trois ?) Oscarisé.

"Lincoln", un grand film sur un grand homme au cinéma dès le 30 janvier 2013.

Aurélia Baranes

Découvrez également les critiques de "Happiness Therapy" et les bonnes raisons d'aller voir "7 Psychopathes".

À ne pas rater