Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Lettre ouverte à Giulia Sarkozy

Chère Giulia Sarkozy,

Te voilà dans un beau pétrin. Tu n'as pas un mois et déjà les médias ne jurent que par toi. Car oui, tu es un spécimen unique en France, premier bébé présidentiel et fruit d'un couple pas comme les autres. Du moins c'est ce que l'on dit. Et c'est vrai qu'en apparence, qui aurait crû Nicolas Sarkozy, petit et avocat de formation, s'unir avec Carla Bruni, ex top model et chanteuse bohème ? Pas moi en tout cas. Mais te voilà avec ton doux prénom à consonance italienne, Giu-lia. On n'a pas encore vu ton minois mais déjà on parie sur toi. Car tu as tout à gagner Giulia... si tu ne fais pas n'importe quoi.

Heureusement tes grands frères ont déjà fait office de cobayes. On peut donc te dire que pour gagner en popularité, tu ne rouleras pas en scooter. Tu ne te lanceras pas dans la politique, encore moins si tu décides de plaquer tes études après le bac. Tu bouderas les Djs. Et encore plus les rappeurs. Tu n'iras pas faire des affaires chez Darty.

Pour faire bonne figure, on te conseille un parcours dans l'est parisien. Une carrière d'artiste et une carte d'électeur dans le 18e arrondissement de Paris.

Vient ensuite la question de ton physique.

Comme Barack Obama l'a si bien dit lors du G20 à Cannes cette semaine, on espère que tu tiendras davantage de la Première dame. Personne n'est dupe. Si tu t'appelles Sarkozy et que tu es petite et boudinée, ça sera dur. Très dur. Les grandes maisons parisiennes se mordront les doigts lorsque tu porteras leurs créations, les tabloïds te compareront à ta maman Carla, ex-mannequin ne l'oublie pas. Qui, on l'espère pour toi, sera alors trop âgée pour emporter le match. Un tableau difficile à imaginer.

En fait Giulia, on t'imagine bien dans la peau de la nouvelle Suri Cruise. Un peu peste devant les photographes, accro au shopping à l'heure où tes premières dents de lait tomberont, égérie dès l'âge de 13 ans puis mannequin et reine du bénévolat. Jeune et jolie. Classe. Mais ça, c'est seulement si tu ne fais pas n'importe quoi. Et si tu squeezes la crise d'ado et ce qui va avec. Tu imagines ? Rébellion dans la famille Sarkozy ? Ce serait une grande première. En même temps, c'est ton truc les premières ? Non ?

 

Affectueusement.

À ne pas rater