Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kelly Osbourne : De punkette à fashionista

La chanteuse vient à peine d'être projetée sur les devants de la scène en 2002. On a envie de dire heureusement ! Sa veste à rayures associée à une chevelure en pétard rose promet d'autres looks fracassants. Kelly Osbourne est une adepte du flashy qui détonne.
La chanteuse vient à peine d'être projetée sur les devants de la scène en 2002. On a envie de dire heureusement ! Sa veste à rayures associée à une chevelure en pétard rose promet d'autres looks fracassants. Kelly Osbourne est une adepte du flashy qui détonne.

Souvenez-vous, il y a quelques années seulement de la jeune Kelly Osbourne en ado mal dégrossie et reine des looks improbables voire du mauvais goût.

En 2009, la chanteuse britannique fait son come back modesque, ou plutôt son arrivée sur les tapis rouges en vraie fashionista avertie, avec la coupe de cheveux qui va bien. Car si aujourd'hui, la sulfureuse et audacieuse blonde semble avoir trouvé son créneau mode (à la fois fun et pointu), elle a longtemps cultivé des tenues mi-punkette, mi-n'importe quoi.

En 2002, la fille du chanteur métal déjanté Ozzy Osbourne, a 18 ans. Elle fait alors ses débuts sur petit écran, dans la série de télé-réalité The Osbournes.

Dès lors, la jeune rebelle se dévoile au grand public, se montre lors des soirées VIP, arborant des ensembles loufoques, "no style". Du jean brut associé à une veste à rayures, exhibant un bidon à tout bout de champ, baskets Adidas cracra sur les tapis rouges... Kelly tatonne, ose, mais reste mal fagotée.

Cheveux en pétard, crète sur la tête ou large mèche rose, la British s'essaie ensuite à des looks plus trash assortis à des coupes qui détonnent, à l'exemple d'un bustier glitter violet, qu'elle porte avec un pantalon marine, semi retroussé (sur une jambe s'il vous plait), et des ballerines... Inqualifiable.

Longtemps ridiculisée lors de ses apparitions, vue comme une enfant gâtée, impolie, l'apprentie fashionista est desservie par des critiques qui font la une des tabloïds.

Ainsi, fin 2007, après s'être essayée au look businesswoman boudinée dans une jupe crayon, elle se prend en main, se met au sport et arrête les provocations vestimentaires qui font pâlir la Fashion Police.

L'année suivante marque sa transition.

Celle qui fût longtemps une adepte du flashy et du rouge qui tache a perdu du poids et s'est assagie. Le résultat ne se fait pas attendre, Kelly apparait dans des ensembles liberty, la raie sur le côté, presque candide.

La Londonienne qui est en elle, semble se dévoiler pas à pas. La métamorphose opère veritablement en 2008.

Robe bicolore, perfecto à paillettes, escarpins blanc, Kelly Osbourne a fondu et s'amuse désormais avec la mode, fidèle à un créneau mode plus rock mais surtout plus chic qui lui va comme un gant. Une it-girl est née.

Découvrez comment la punkette est devenue une icône de mode avertie.

 

Chloé de Trogoff

À ne pas rater