Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

I'm Still Here : The Lost Year of Joaquin Phoenix, retour sur un acteur devenu rappeur

Joaquin Phoenix en 2011, le beau gosse avec la petit mèche de cheveux rebelles.
Joaquin Phoenix en 2011, le beau gosse avec la petit mèche de cheveux rebelles.

Joaquin Phoenix nous a bien eu. Celui que l'on croyait au bord de gouffre, déprimé, délirant, halluciné courant 2009, va en fait très bien. Tout ce lot de jeans troués, de clopes au bec pendant la promotion de Two Lovers, de cheveux cracra, de barbe de 26 jours n'était en fait qu'une grosse farce pour les besoins du faux-documentaire de Casey Affleck, I'm Still Here, sur nos écrans mercredi 13 juillet.

Vous êtes encore largués ? C'est simple, fin 2008, l'acteur déclare publiquement qu'il arrête la comédie pour se lancer dans le rap. À l'époque on y croit moyen mais on se souvient de sa prestation lyrique dans Walk the Line, alors on s'interroge.

Résultat, Joaquin Phoenix enchaîne les apparitions dans un état lamentable, plonge dans le désarroi le plus total et balance des critiques à l'égard du showbiz, critiques que l'on ne comprend pas toujours tant il semble constamment drogué. À quoi, on ne sait pas mais ce dont on est certains, c'est que l'on tombe dans le panneau comme le tout Hollywood. L'énergumène nous convainc encore plus photographié avec P.Diddy ou Jamie Foxx genre "Best friend ever". Mais côté prestation, c'est pas la joie et on se dit qu'on a bel et bien perdu Joaquin.

Bonne nouvelle fin 2010, l'empereur de Gladiator avoue la joke très très private pendant plusieurs mois. Et côté look, tout rendre dans l'ordre. Le costume trois pièces est de retour et avec, la coiffure soignée, la peau libérée de tous poils, l'allure bien moins effrayante.

 

Une transformation bien épicée à découvrir, en images, sur Puretrend.

 

Chloé de Trogoff

À ne pas rater