Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Go On avec Matthew Perry, épisode 1 : notre verdict

Tout le monde parle de la nouvelle série de Matthew Perry : "Go On". Son démarrage a d'ailleurs été un carton plein pour la chaîne NBC, qui a réalisé un score inédit le soir de la diffusion du premier épisode. On a regardé la série afin de savoir si oui ou non il est grand temps de la suivre. Entre pour et contre, notre coeur balance...

Le synopsis :

Ryan King, irrévérencieux mais excellent commentateur sportif radio, tente de surmonter sa peine suite au décès de son épouse. Son patron l'oblige à intégrer un groupe de soutien sous forme de 10 séances de thérapie. Guère habitué à travailler en équipe, celui-ci, plus troublé que jamais, va devoir se surpasser et (surtout) sortir de sa zone de confort.

Les pour :

- On est contents (très contents) de retrouver Matthew Perry. L'un des acteurs les plus adulés des années 90 suite à son rôle dans "Friends" est victime d'une véritable poisse depuis la fin du célèbre sitcom. Tous ses projets sont tombés à l'eau ("Mister Sunshine" ou "Studio 60"), on espère donc que celui-là fonctionnera un peu plus. Juste pour donner une chance à l'acteur, qui malheureusement peine à enlever son étiquette de Chandler Bing.

- Les personnages secondaires : un choc des états d'âme prend place, les membres de la thérapie de groupe sont tous (plus ou moins) touchants. On aime l'humour noir qui s'impose de temps à autre, laissant parfois place à l'ironie pour "adoucir" l'ambiance.

- Des scènes sympathiques, efficaces : on apprécie surtout la première entrée de Perry dans le groupe de thérapie. Certes, ça nous rappelle une certaine scène de "Vol au dessus d'un nid de coucou", mais version moderne. Le personnage pour bousculer les membres du groupe organise sur un tableau le concours du "plus mal loti", obligeant ainsi chacun à raconter ses problèmes... et à en rire.

- Pour le jeu d'acteur de Matthew : on avait des doutes et on se demandait pourquoi il avait tant de mal à décoller son étiquette Bing. Pari gagné, on aime son regard de chien battu qui n'a pas pour autant perdu de sa malice. Ryan King est bien là, Chandler Bing est parti.

Les contre :

- Trop d'humour cliché : on s'attend à peu près à la moitié des blagues, qui n'en sont plus vraiment au final. On est bloqué entre de l'humour version "Friends" ou "Scrubs" (où Perry a joué les guests), la touche mélancolique en plus. Du déjà vu quoi.

- Les personnages secondaires sont peut-être un peu trop caractérisés pour un premier épisode : là encore, bonjour les clichés. Entre la jeune femme un peu forte qui déplore la mort de son chat, le gamin discret qui a perdu son frère ou encore le vieil aveugle, c'est du stéréotype pur et dur.

- un déroulement bateau : on sait dès le début de l'épisode comment il va se dérouler. En plein dans le célèbre scénario américain type "je renie, je me rends compte de mon erreur, je reviens". Non, ceci n'était pas un spoiler.

Verdict :

Il est quasiment impossible de juger une série sur un seul épisode mais on a envie de dire "Go On" ! Foncez, en espérant que celle-ci passera l'automne. Avec plus de pour que de contre, on est prêts à continuer de suivre. En revanche, pour l'épisode 2, il faudra attendre le 11 septembre. Patience donc.

Aurélia Baranes

À ne pas rater