Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Don't worry, be... Hippie

Il existe un véritable paradoxe concernant le style hippie. En effet, en premier lieu ce mouvement -apparu dans les années 60- désignait surtout la contre-culture, une jeunesse qui rejetait les valeurs traditionnelles instaurées par leurs parents et par la société de consommation. Aujourd'hui le style "hippie" est plus simplement une mode, transformée en "hippie chic" par certaines, fans des robes liberty et autres bandeaux dorés dans les cheveux.

Le Festival de Woodstock en août 1969 a permis une plus large diffusion du mouvement. En période de guerre du Vietnam et des 30 glorieuses, plusieurs emblèmes comme Jimmy Hendrix, Joe Cocker ou Janis Joplin ont prôné la paix dans le monde. Une seule et unique phrase régnait, le célèbre "Peace and Love".

Les filles avaient les cheveux longs, raides, à franges ou nattés (parfois agrémentés de fleurs), et portaient de longues robe informes, imprimées liberty, henné sur les mains et bijoux ethniques.

Les hommes, chemises à fleurs, barbes et cheveux longs (type Jésus Christ) portaient des pantalons pattes d'eph, frangés ou customisés.

Pour la plupart, des petites lunettes de soleil rondes (à la John Lennon) les protégeaient des rayons du soleil (et de la fumée de leur calumet ?).

Aujourd'hui, cette mode revient à grands pas : le style hippie se démocratise version "bohème", robes liberty et gros bandeaux dans les cheveux. Adopté par des enseignes telles que Antik Batik, Emilio Pucci ou Roberto Cavalli, elles ont fait de ce mouvement anti-conformiste un véritable luxe.

Découvrez l'évolution du style hippie, de Woodstock aux stars comme Jessica Alba ou Eva Mendes.

 

Aurélia Baranes

À ne pas rater