Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

De Brigitte Bardot à Vanessa Paradis : les muses de Serge Gainsbourg

Peu de personne sont au courant mais Serge Gainsbourg avait une soeur jumelle : Lilianne. Il présente la jolie demoiselle en posant cette question : "comment trouvez vous ma soeur ? ".
Peu de personne sont au courant mais Serge Gainsbourg avait une soeur jumelle : Lilianne. Il présente la jolie demoiselle en posant cette question : "comment trouvez vous ma soeur ? ".

Elles l'aimaient... lui non plus. Gainsbourg adorait les histoires d'amours, mêlant les paradoxes. Que ce soit la baby doll blonde Brigitte Bardot ou la hippie chic Jane Birkin, toutes étaient folles de lui.

Serge Gainsbourg était "l'homme à tête de chou", celui qui disait aimer "les vilaines filles pour mauvais garçons", avec qui il se plaisait à danser la "javanaise, le temps d'une chanson"... pour finalement leur dire qu'il s'en allait.

Mais Gainsbourg est comme un boomerang, il va et vient, et mérite l'image d'électron libre, complètement déjanté. Dérapage incontrôlé, billet brûlé et gitanes allumées, il est le poète maudit et iconoclaste, qui fait fondre toutes ces dames.

Sa première épouse, Elisabeth Levitsky, disait de lui : "Quand il posait le regard sur une femme, elle était piégée." Et il est vrai que l'entourage gainsbourgeois, des années 50 au début des annés 90, semblait être méticuleusement étudié.

En 1954, il épouse mademoiselle Levitsky pour finalement la quitter en 1957. Quelques années plus tard c'est avec Juliette Greco que le crooner flirt, lui dédiant alors la sublime chanson "La Javanaise".

En 1964, il se marie avec Françoise "Béatrice" Pancrazzi, union dont naîtront deux enfants : Paul et Natacha.

"J'en ai connu beaucoup à l'horizontale, mais je peux pas dire qui, ce serait de la délation" se plaisait à dire le dandy. 67 est l'année qui bousculera la vie de Gainsbourg. En effet, il s'amourache de la sublime Brigitte Bardot... déjà mariée. Leur idylle, tenue secrète en premier lieu, fini par être dévoilée au monde entier, avec la chanson Je t'aime... Moi non plus. Intrigué, un journaliste fini par lui demander s'il était difficile de dire "je t'aime"... Serge a répondu : "Tout le monde dit ça, je voudrais dire autre chose."

De 1969 à 1984, c'est la période Jane Birkin, la ravissante petite anglaise qu'il adorait détester, au début... Pour finalement en tomber fou amoureux. Elle restera sans doute sa plus grande histoire, l'icône même d'un fol amour à la Gainsbourg, avec qui il aura la belle Charlotte.

Mais il y a aussi la catégorie des femmes qui le fascinaient et dont il a été le pygmalion. C'est le cas de Catherine Deneuve (Dieu est un Fumeur de Havane) ou Vanessa Paradis (Variations sur un Même T'Aime) en passant par France Gall (Les Sucettes à l'anis et Poupée de Cire, Poupée de Son) et Isabelle Adjani (Pull Marine).

Un homme complexé par son physique qu'il trouvait ingrat, grand misanthrope, qui pourtant aimait les femmes, et avait si peur de tomber dans l'oubli... Serge Gainsbourg partageait ses craintes et confessa un jour "Le masque tombe, l'homme reste, et le héros s'évanouit."

Découvrez sur Puretrend, toutes les muses de Serge Gainsbourg.

Aurélia Baranes

À ne pas rater