Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Notre sélection officielle : La Piel que Habito, le shopping

Anatomique. Sous notre regard, La Piel que Habito décortique les obsessions humaines. Celle de la chair, de l'invicibilité, des désirs. Le récit est celui d'un chirurgien esthétique, un homme jouant à l'apprenti sorcier. Il crée de la peau sensible, mais une armure... pour laquelle il a besoin d'un cobaye.

Pulsions malsaines, envies dérangeantes, ce thriller plonge dans les abîmes de l'homme et de sa relation au corps. Un corps étudié, disséqué et une approche chirurgicale que l'on ressent dans le style épuré du film, mais qui n'empêche pas le sentiment charnel à la vue de la cobaye moulée dans des bodies.

Plus romantique, la peau obsède aussi les créateurs. La teinte chair, couleur sensuelle par excellence, s'invite sur les podiums depuis plusieurs saisons pour un effet "nudité" des plus sexy. Si le plus souvent le nude est adopté en toute délicatesse, jouant avec différentes carnation, l'approche géométrique, comme une étude du corps et de ces volumes existe.

La Piel que Habito (La peau que j'habite) de Pedro Almodovar avec Antonio Banderaset Elena Anaya, présenté en sélection officielle au festival de Cannes, ce jeudi 19 mai 2011.

M.Z.

À ne pas rater