Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Shopping bag, l'éloge de la raison selon Chanel

De loin, l'illusion est parfaite.

L'esprit de Mademoiselle Chanel, le classicisme fondateur de son style, tout l'univers culturel de la griffe, tout ceci et rien de moins s'il vous plait, se reflète dans ce petit cabas imitant à la perfection un sac d'emballage ; j'ai nommé : le Shopping bag.

Du classicisme, il faut oublier le sens commun qui désigne le caractère conformiste d'une oeuvre et laisser place à son sens premier qui est celui d'un mouvement littéraire et artistique ayant vu le jour vers le milieu du XVIIe siècle. D'un point de vue esthétique, le classicisme se traduit par la recherche de lignes nobles et simples, d'un idéal harmonique et d'une certaine sobriété.

Coco Chanel est la créatrice de mode qui a fait du classicisme un credo, une marque de fabrique : son identité. Sa quête d'harmonie prenait parfois l'allure de dogmes, notamment lorsqu'elle décrétait que les genoux étaient trop laids pour être dévoilés. En revanche, elle s'est durablement inscrite dans le temps avec ses souliers bicolores, dont le bout noir permettait de raccourcir la taille du pied féminin et la tige couleur chair avait pour vertu d'allonger visuellement la jambe. Sa quête de sobriété s'est avérée géniale lorsqu'elle a décidé de baptiser de son numéro d'échantillon ce qui deviendra le plus célèbre parfum du monde...

Mais revenons à notre joli sac. Tout dans le Shopping bag exprime le classicisme : son allure dépouillée ; la symétrie parfaite de sa forme et l'équilibre de ses proportions ; les simples perforations au travers desquelles coulissent ses anses ; le blanc, combinaison de toutes les couleurs du spectre solaire, qui habille son cuir de vachette ; le noir, absence totale de couleur, qui gaine les lettres qui le signent ; l'opposition radicale du noir et du blanc, du tout et du rien ; le graphisme des lettres et des chiffres tantôt rectiligne, tantôt curviligne mais toujours totalement dénué d'artifice ; l'adresse de la boutique historique ramenée à sa plus simple expression (la vocation essentielle de ce sac n'étant pas promotionnelle, il devient inutile de préciser que le 31, rue Cambon se trouve à Paris dans le 1er arrondissement)... Chaque détail exprime sa plénitude à en devenir fondamental. Avec le Shopping bag, tout n'est que luxe, calme et retenue.

D'un point de vue intellectuel, le classicisme prône, notamment, la recherche de la vraisemblance et de la cohérence. Or, bien au-delà de son aspect physique, est-il nécessaire de rappeler que le sac à main que nous nommons " cabas " est inspiré de cet objet destiné à transporter nos achats. Alors, quand le cabas ressemble à s'y méprendre à un sac d'emballage, sa fonction première apparaît comme une évidence : la vraisemblance atteint des sommets d'excellence. La cohérence ne serait parfaite que si la cliente ressortait d'une boutique Chanel en ayant glissé son sac à main et toutes les petites affaires qu'il contient, dans le Shopping bag qu'elle vient d'acheter... Mais ne rêvons pas! Ceci est contraire aux principes fondamentaux du mouvement et revenons à l'essentiel: le Shopping bag ou l'éloge de la raison selon Chanel...

Sophie George

À ne pas rater