Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le Lady Dior, le Kelly Hermès... Des sacs cultes pour des femmes mythiques.

Avoir un sac en son nom, qui devienne un objet culte: un doux rêve, qui ne se réalisera probablement jamais, à moins d'épouser un président, un prince, un chanteur mythique, ou de porter un grand nom du cinéma.

Certes, la chance peut toujours sourire. Encore faut-il se forger sa propre destinée, au delà du statut d'épouse. Une destinée qui devienne mythique aux yeux de tous.

Car si Jackie Kennedy s'est vu dédiée un sac Gucci , c'est qu'elle a su marquer son époque d'une grâce infaillible, et d'un style désormais devenu culte.

Même schéma pour Lady Diana, qui mis à part son mariage avec l'héritier de la couronne anglaise, a su se faire reconnaître pour son style personnel, et surtout, pour sa générosité. Dès lors, elle a eu son sac Dior (le Lady).

Si Grace Kelly, quant à elle, n'a pas épousé le roi du plus grand royaume, elle est néanmoins restée au yeux de tous, après son mariage avec le Prince Rainier, une star de cinéma et une des plus belles femmes de son temps. Hermès n'a donc pas rendu hommage à la Princesse de Monaco, mais à Grace Kelly elle-même, et à son passé cinématographique, en lui dédiant un sac.

La maison de luxe française a ensuite fait un petit tour dans le monde de la musique, et a jeté son dévolu sur Jane Birkin. Quoi de mieux que le nom de la fiancée culte de Gainsbourg, au physique atypique, et au charme anglais, pour créer un sac, devenu par la force des choses, lui aussi mythique.

La Maison Vuitton , quant à elle, a opté pour la grande famille du cinéma, avec son sac Sofia Coppola . Un sac qui sent bon les films déjà cultes de la jeune femme.

Finalement, on le voit, tout est question d'échanges de bons procédés. La star obtient l'éternité, et la marque se nourrit de son aura. Elle suscite dès lors le désir de ses consommateurs. L'objet devient mythique, parce que la star, elle-même, est mythique.

Mais alors, pour le " Carlalala " ?
Il faudra attendre quelques années, pour savoir si ce sac marquera la postérité.

Elise B

À ne pas rater