Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Présentation : Paul Smith, sexy garçon

Fashion Week de Paris : dans le showroom de Paul Smith
Collection Automne-Hiver 2012/2013
Fashion Week de Paris : dans le showroom de Paul Smith Collection Automne-Hiver 2012/2013

Si Paul Smith fait défiler sa collection principale pendant la Fashion Week de Londres, le créateur n'oublie pas pour autant Paris et réserve chaque saison à la capitale la primeur de la totalité de ses lignes dans son showroom de la rive gauche.

A côté de Paul by Paul Smith et de son Black Label, les pièces du défilés Automne-Hiver 2012/2013 attendent sagement que l'on vienne les toucher, les sentir et décider de leur sort, tandis que le défilé londonien passe en boucle. Mais qu'elles se rassurent, la sentence sera clémente, les juges sont déjà sous le charme.

Une collection où le "gentleman designer" distille toujours son élégant mélange de sobriété des coupes et de spontanéité toute britannique dans les couleurs et les imprimés et où l'approche masculin-féminin, toujours au coeur de ses collections prouve, s'il en était encore besoin, que Paul Smith est le maître incontesté des silhouettes boyish chic.

Pantalons cigarettes, vestes en drap de laine, larges manteaux d'hommes, brogues, chemises pied de poule, tweed, velours côtelé, l'Anglais pioche allègrement dans le vestiaire masculin pour mieux marier ses codes aux classiques de la penderie de Madame et brouiller les pistes d'une féminité trop évidente.

Une chemise largement entrouverte en flanelle sous une veste stricte, une blouse transparente qui vient encanailler un tailleur pantalon, une doublure fleurie qui se dévoile en marchant ou des couleurs néon sur des mailles angora, manteau croisé porté sans rien dessous et robes longues, Paul Smith n'oublie pas qu'il habile une femme sûre d'elle et de sa féminité et semble plus que jamais assumer son intérêt pour les silhouettes (osons le mot) glamour.

Il aurait eu tort de nous priver de ces quelques grammes d'érotisme.

Caroline Lazard

À ne pas rater