Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Présentation : Olympia Le-Tan, pin-up fifties

Première collection de prêt-à-porter Olympia Le-Tan.

Vincent Darré et Olympia Le-Tan
Première collection de prêt-à-porter Olympia Le-Tan. Vincent Darré et Olympia Le-Tan

Olympia Le-Tan présentait samedi 3 mars dernier les dernières pièces d'une collection particulière, baptisée "Power, Corruption and Lies" au musée Nissim de Camondo. Une présentation qui confirmait le goût pour les lieux chargés d'histoires et pour les mises en scène originales.

Collection particulière puisqu'en plus de ses désormais cultes minaudières livres, Olympia Le-Tan dévoilait sa première collection prêt-à-porter. Des pièces inspirées des années 50, tout droit sorties du vestiaire d'une jeune fille moins sage qu'il n'y paraît.

Mais avant ça, rendez-vous à l'étage, dans les salons de l'hôtel particulier, Olympia le-Tan avait disposé çà et là ses minaudières et pochettes sur des fauteuils, sous des cloches, partie intégrantes de la visite, livres oubliés par les anciens habitants des appartements.

Une découverte entre chasse au trésor et un jeu de cache-cache, où il fallait ouvrir l'oeil et le bon pour ne pas rater une création littéraire de la créatrice au détour d'une pièce. Ludique et poétique.

La suite se déroule au rez-de-chaussée, dans les cuisines du musée où des pin-up débarquent sûres d'elles, habillées des robes à la taille marquée, de jupes corolles, de twin set, de jupes crayon qu'elle enlèvent avec malice pour se retrouver en lingerie noire.

Rayures et imprimés prince de Galles sont légion et viennent embourgeoiser l'air de rien une collection qui mélange les codes d'un classicisme chic à la joie de vivre et l'humour communicatif d'Olympia Le-Tan.

Un happening où l'on n'oubliera pas de signaler la présence d'un nouveau sac, premier de la créatrice, entre doctor bag et cartable, hautement désirable.

Loin de céder à la facilité, Olympia Le-Tan continue de développer sa marque et se révèle être une flaireuse de tendance hors pair qui dévoile toujours un peu plus son univers vintage et décalé. On en redemande.

 

Caroline Lazard

À ne pas rater