Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Ma fashion week à moi : Découverte des collections masculines Mujda et Ehud

La semaine dernière les créateurs de mode masculine présentaient leurs défilés pour l'été 2011 sur les podiums. A cette occasion, de nombreux créateurs proposent aussi leurs collections sur les stands du Tranoï Homme ou en showroom. Coup de coeur personnel pour deux d'entre eux : Mujda et Ehud.

 

Leurs noms se contentent de deux syllabes fortes à consonance exotique. Leurs styles pourront être adoptés l'été prochain par de nombreux hommes. Ils représentent dans des couleurs personnelles un univers apte à régénérer la mode du printemps-été 2010 loin de tout dogme.

Mujda, c'est Mudjat, le prénom de Monsieur Akkum. Même s'il s'agit de sa première collection sous son nom, ce distributeur de mode d'origine turque qui règne sur trois boutiques " Designers' Best " à Bordeaux et une à Ibiza, sait de quoi il parle. S'il y distribue les créateurs les plus pointus et les plus en vogue de Gareth Pugh à Valentino, en passant par Manish Arora, Oujda est revenu pour la saison à son premier désir de mode : devenir designer. Evidemment, quand on connaît le métier en tant qu'acheteur, qu'on sait tous les mystères des meilleurs grades de finition, les prix justes, cela place la marque sous de bons auspices. Il reste à ne pas reculer devant les options à prendre. Celles que Mujda a retenues ressemblent à cet homme généreux et jovial, bien connu dans le petit monde de la mode pour son esprit festif et son amitié fidèle.

Ainsi, Mujda propose-t-il toute une série de tee-shirts à manches longues à imprimé chromatique d'inspiration indienne et manches légèrement transparentes dans un jersey technique monochrome orangeade, parme ou citron qui fait mouche. Ces tee-shirts en beau jersey travaillé et aux couleurs chatoyantes coûteront à peine 90 euros en prix public et devraient s'arracher comme des petits pains. A la fois faciles à porter tout l'été, ils sont moulants juste ce qu'il faut et peuvent même être portés par les filles, si j'en crois mon excellente consoeur Catherine Malisczewski, journaliste freelance présente au moment où je suis passé dans le showroom de Mujda et qui n'a pas hésité à en essayer un sur le champ. Mujda propose aussi dans les mêmes tons acidulés des pantalons près du corps en coton peau de pêche, parfois frangés qui ont l'avantage de bien mouler les fesses et vont bien dans cet esprit méditerranéen qui traverse ces pièces faciles et douces. On reste d'abord un peu plus dubitatif devant quelques vestes en cuir ou en daim dont les franges ou le système d'attaches semblent un brin trop élaborés... jusqu'à ce qu'on les voie portées. Ces vestes démontrent alors bien davantage que sur leurs cintres, le bien aller de leur coupe. Pas de doute pour cette mode signée Mujda : elle pourra faire fureur dans les stations balnéaires pour ceux qui, comme le recommandent les magazines, sont prêts à perdre quelques kilos superflus avant l'été prochain. Si, comme moi, vous désespérez devant les régimes, vous pourrez adopter au moins, les colliers, bracelets et colifichets colorés que propose encore Mujda et qui feront merveille sur toute kurta légère en lui ajoutant un côté très Ibiza !

 

Autre découverte au Parc Royal cette fois, un des sites investis par le salon Tranoï au coeur du Marais : la collection d'Ehud. Ce créateur installé à Amsterdam, a proposé sa collection pour la première fois à Paris. D'inspiration basée sur le souvenir des vacances de l'enfance, ces pièces soulignent combien la mémoire se transforme ma réalité en la remixant au fil du temps. Belle idée qu'Ehud interprète " comme dans ces vêtements que l'on laisse sécher sur leur corde à linge dans le soleil et que le temps transforme ".

C'est en revisitant ces expériences d'un tendre passé lors de vacances en pleine nature en Nouvelle Zélande, en explorant comment la mémoire les réinterprète que de nouvelles idées surgissent dans le vestiaire que propose Ehud. Il mixe ainsi un tailoring classique avec des concepts venus du sportswear dans une douce palette de couleurs.

On remarque notamment une cape au beau volume et aux détails empruntés à l'univers du sport. Elle est un peu comme une tente confortable, ludique, à transporter autour de son corps comme un cocon léger. Une chemise à pans rappelle par certains aspects un blazer, par d'autres un bombers, par d'autres encore juste une chemise. Tout ceci en fait un vêtement qui se prête à bien des portés, facile et versatile. On remarque enfin un manteau légèrement matelassé se transformant en bombers lorsqu'on en dézippe le bas. Ses manches amovibles peuvent encore en faire un gilet sport. Fabriqué dans un matériau utilisé pour les doublures militaires, sa construction simple fait merveille. Ehud a certainement un sens pratique de la mode, allié à une certaine poésie du quotidien. Espérons que les saisons à venir le conduiront à revenir à Paris pour y défiler !

 

Jean Paul Cauvin

À ne pas rater