Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le défilé Bouchra Jarrar arrive à point

Défilé Haute Couture Printemps-Eté 2010, calendrier off

Le défilé Bouchra Jarrar arrive à point


Au lendemain de la visite d'Anna Wintour au ministère de l'Industrie pour un débat-conseil à propos de l'aide à la jeune création française, ce défilé, le premier de cette ancienne collaboratrice de Christian Lacroix et Nicolas Ghesquière tombe à pic.
Une demi-heure avant la présentation Dior, et à deux pas, c'est l'occasion pour toutes les rédac-chef des magazines français, légèrement visées par cette audience d'une collègue américaine dans notre Landerneau de l'industrie de la mode, de faire acte de leur grand intérêt pour la jeune création.
Avec Bouchra Jarrar, c'est vrai qu'on sait un peu où l'on met les pieds.
Là, on ne risque pas la faute de goût. La collection est juste, raffinée, exquise toute en ivoire et satin noir, avec une vraie modestie, une jolie maîtrise dans le volume du dos des vestes et des marinières, une véritable élégance dans l'asymétrie. Et avec ceci : un jeu de larges bretelles en organza ivoire galonnées de noir, un peu lâches qui comme des élytres ajoute mouvement et légèreté à des robes très dignes : dos-nu, noeud lavallière. Le ruban à quatre rayures ivoire et noir, omni présent sur tous les décolletés a même le pouvoir d'évoquer les Demoiselles de la Légion d'Honneur. C'est dire !
Peu de modèles, tous du même tabac. L'évidence de ne pas s'être fourvoyé en assistant à ce premier défilé-là.
Bouchra Jarrar, une marque naissante dont on pourrait prévoir un rapide retour sur investissement.

 

Paquita Paquin

À ne pas rater