Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

L'oeil de Maxime Antonin : Victoire de Castellane et ses fleurs vénéneuses

Soirée Victoire de Castellane.
Victoire de Castellane et Farida Khelfa
Soirée Victoire de Castellane. Victoire de Castellane et Farida Khelfa

Le jeune photographe Maxime Antonin parcourt la semaine de la mode à Paris avec son oeil particulier. Regard original et différent sur ce long pèlerinage du prêt-à-porter qui va de présentations en vernissages.

Victoire de Castellane à la galerie Gagosian.

Victoire de Castellane et ses fleurs vénéneuses. Lundi 2 mars.

Ils sont tous venus ou presque. Les admirateurs du travail d'orfèvre de Victoire, créatrice de la Haute Joaillerie chez Dior, étaient nombreux à venir admirer les oeuvres personnelles de cette si talentueuse designer qui depuis quelques années travaille la joaillerie avec l'insouciance d'une âme d'enfant, et a du coup redonné une formidable jeunesse à un univers ultra-codifié. Cette fois-ci, Victoire de Castellane présentait comme une grande ses créations en plein coeur de la galerie Gagosian-Paris, ouverte en octobre 2010. Parfait écrin à la démesure de son imaginaire, la galerie Gagosian est l'empire-galerie du monde de l'art contemporain. L'occasion unique de dévoiler à travers sa collection "Fleurs d'excès" des oeuvres qui évoquent les obsessions joaillières de temps révolus telles que le rossignol mécanique des fables de Hans Christian Andersen ou encore les oeufs Fabergé.

Du monde, alors ? On a pu voir arriver Emanuelle Alt, la nouvelle rédactrice du Vogue France dans un bolide racé et affirmer : "J'ai du mal à sortir mes jambes de cette voiture de sport !". Tandis que Carine Roitfeld s'exclamait d'enthousiasme devant cette collection aux étranges fleurs vénéneuses faites d'émeraudes, de diamants, d'opales et d'autres pierres plus que précieuses. Attention, qui s'y frotte, s'y pique !

F.P

À ne pas rater