Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Un style ramollo militant importé de Jamaïque, chez Julien David

Un style ramollo militant importé de Jamaïque, chez Julien David

En proposant un style que les japonais nomment "Yurui" ce qui signifie ramollo, mou, lent, over décontracté, Julien David répond à un goût auxquels les jeunes japonais sont très attachés, depuis près de 40 ans ; Même s'ils ont accès à toute sorte de propositions de mode, celle-ci semble toujours, leur correspondre parfaitement.

L'inspiration de Julien David est venue des grandes figures des pionniers du reggae, des mélanges auxquels ils se livraient lorsqu'ils utilisaient les codes du Workwear auxquels font référence ces combinaisons de travail très larges au fonds de culotte descendus presque au genoux ; des jumpsuits mélangés à des pièces plus habillées. Un mix de vêtements sportifs et d'uniformes militaires comme ce Teddy ou Stadium Jacket water proof, aux proportions très allongées, qui dépasse d'une veste en drap à larges brandebourgs.

Pour illustrer le show musicalement, les paroles de Linton Kwesy Johnson. Un poète jamaïcain qui, dans les années 70, posait ses textes parlés d'une voix très douce, sur des rythmes Dub et reggae. Il sera l'un des pionniers du hip hop.

"Une voix soft pour porter un message militant et fort. C'est ce que j'avais envie de communiquer à travers cette collection" explique Julien David. Sur les pulls de grands graph' maladroits qui disent les mots War ou Madness ou dessinent des signes de la paix.

La dimension vacances reste malgré tout présente avec les motifs jacquard palmiers, les imprimés jungle bleue ou encore cette une casquette de base-ball multicolore tricotée sur un pull un peu trop grand.

Paquita Paquin

À ne pas rater