Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Chanel

Défilé Chanel Paris Automne-Hiver 2014
Défilé Chanel Paris Automne-Hiver 2014
Chanel, puissance internationale

Comme chaque saison, Karl Lagerfeld a posé le décor de sa nouvelle collection au Grand Palais. Et comme chaque saison on s'émerveille. Pour l'Automne-Hiver 2013/2014, Chanel a choisi de nous montrer sa puissance internationale avec une planète terre gargantuesque installée au milieu d'un catwalk à 380 degrés. L'hégémonie de la maison est matérialisée par des petits drapeaux griffés plantés sur tous les continents. Musique dramatique avant de démarrer un morceau des Daft Punk " Around the world ", le sound-stylist Michel Gaubert nous emmène pour un tour du monde très en rythme.

Et c'est parti pour une déferlante de tweed, de chaînes, de noir, de blanc... la patte du Kaiser est reconnaissable à la fois rock, chic, futuriste et même un peu kawaï. Karl a-t-il fait escale au Japon pendant qu'il dessinait ses croquis au fard ? Ces perruques -seraient-ce des bonnets ?- en fourrure bleu électrique, rose bubble-gum ou vert d'eau nous propulsent dans le quartier d'Harajuku à Tokyo, là où les filles se lâchent en jupe très courte et talons lourds. La Japonaise de Chanel elle reste en caban, un modèle asymétrique certes mais un marine élégant. Elle porte aussi des clous sur sa robe patineuse et se pare de manchettes plus baroques incrustées de pierres en métal, métal qui fait lui aussi écho à ces fameuses bottes de motardes habillées de chaînes, on ne pouvait pas faire plus Karl en matière d'accessoires.

On note ce retour à la cuissarde mais sans allonger la botte lambda, plutôt en trichant avec une jambière. Un élément de la tenue incontournable cette saison que l'on porte avec du plat comme du haut, avec des chaussures à sangles comme des mocassins très bourgeois mais surtout avec du court. Comme bien souvent Karl Lagerfeld fait une ode à la jupe version mini qu'il décline sous toutes ses formes. Un seul pantalon pour compléter cette garde-robe faussement candide, un modèle en jean rebrodé de fleurs, la femme Chanel a donc quelque chose de bohème aussi. Un flower power réinventé sur des silhouettes du XXIe siècle voire XXe, d'abord en rosace puis en relief pour un effet très végétal et un travail du tissu qui rappelle celui de la couture. Et puis il y a ces jupes au zip plus ou moins ouvert selon le degré de séduction voulu, comme ces effets de transparence plus ou moins présents sur quelques robes du soir.

On ne sait pas si c'est la longueur du podium où le nombre de passages mais le défilé semble être à rallonge. Tant mieux, ça nous permet d'admirer toute la technique du créateur qui a visiblement décidé de nous présenter un show démonstration comme pour nous convaincre de la puissance et de l'influence de la maison Chanel.

Chloé de Trogoff

À ne pas rater