Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Chanel

Défilé ChanelParis Printemps-Eté 2012
Défilé Chanel Paris Printemps-Eté 2012
p>Chanel Airlines

Embarquement immédiat dans l'avion affrété par Chanel Airlines. Karl Lagerfeld a pensé la Couture tel un nouvel uniforme où des hôtesses embarquent les passagers pour une destination inconnue. La silhouette est résolument contemporaine et privilégie dans un premier temps des robes simples, très 60's où l'aura de Jackie Kennedy ne serait pas si loin. D'un graphisme certain, la collection segmente les couleurs, les nuances de bleu affrontent des noirs qui structurent la silhouette. Mais ces hôtesses n'ont rien de commun, leur corps s'allonge, la base des jupes est plus basse et leur coiffure presque iroquois en font des amazones étranges, un aréopage d'une nouvelle aire. Plus loin, les bases Couture ressurgissent sur des manches ballon gonflées, des cols structurés mais ouverts. Cette nouvelle flotte a l'élégance respectueuse de Chanel, dans ses tailleurs, dans ses robes plus simples que d'habitude. La légèreté du propos est volontaire, vestes près du corps, ligne en H, robes longues qui suivent le corps. Mais ce n'est qu'un début car ces hôtesses - elles n'appartiennent pas à Pan Am - peuvent aussi sortir le soir et mélangent sans complexe l'influence des années 30 à cette palette chromatique plus rigoureuse. Ce sont des robes plus " folles " - années folles ? – travaillées avec un soupçon de brillance pour des nuits d'escales où l'élégance est le maître-mot. Noir, bleu, gris acier, crème, les couleurs subissent un traitement soir orné de paillettes, de strass et d'un travail artisanal qui fait briller ces robes souvent assez courtes. Le voyage de Chanel est hors-temps, commencé dans les années 60, il s'achève sur des références plus anciennes, chères à Karl Lagerfeld, mais détermine un monde détaché des contingences de la crise. Rien de terre à terre chez Chanel, le luxe s'envole, toujours.

 

 

À ne pas rater