Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Best of des défilés Homme à Paris : vendredi 25

Un vendredi où ont défilé les grandes maisons. Après un jeudi dense qui a donné la cadence d'un week-end sur les chapeaux de roues, c'étaient hier au tour d'Yves Saint Laurent etGivenchy de dévoiler leur collection Printemps-Eté 2011. On n'oublie évidemment pas Kris Van Assche, Rei Kawakubo pour Comme des Garçons et le spectacle une fois de plus étonnant de John Galliano.

Revue des défilés en détails.

Yves Saint Laurent : Couleurs neutres pour Stefano Pilatti qui s'inspire de l'Afrique du Nord et du Maroc, tout en se détachant de la vision de Monsieur Saint Laurent. Pantalons tailles hautes, blouses en satin mais surtout des gilets et des manteaux croisés pour une collection sobre mais toujours élégante.

Kris Van Assche : une collection pour un homme "qui n'a pas peur de se salir les mains" à l'image de ces mannequins aux mains noircies. Des manteaux et des pulls tachés de jets d'encre sont les seules fantaisies que se permet Kris Van Assche qui nous offre des pièces contemporaines et épurées.

Comme des Garçons Homme : crâne et ambiance gentiment macabre pour Rei Kawakubo pour un show sous le thème "le crâne de la vie". Une collection où dominent le noir et blanc (tout de même une touche de rouge sang), les imprimés têtes de mort revisités et des costumes aux pantalons trois-quarts qui laissent place en fin de défilé à des jupes.

Cerruti : Chic et raffinement chez Cerruti. Des touches de couleurs viennent éclairer des costumes taupes ou noirs qui font de l'homme Cerruti un contemporain élégant sans jamais en faire trop.

Gustavo Lins : pour sa première présentation à la presse, le brésilien Gustavo Lins a montré son talent dans la déconstruction. Des chemises qui se portent à l'endroit comme à l'envers, des t-shirts qui perdent leur forme originelle et finalement un travail sur la matière qui fait de Lins le prochain créateur à suivre.

Givenchy : Ricardo Tisci imagine un homme urbain et sombre aux limites du gothique. Ambiance dark avec ces mannequins encagoulés. Blanc, noir et chair se disputent la vedette sur des costumes sobres, des jupes boutonnées et même des bermudas jupes. L'imprimé léopard fait une intrusion remarquée et on note une fois de plus la superposition leggings short, beaucoup vue cette semaine.

John Galliano : hommage à Charlie Chaplin et à ses Temps Modernes pour Galliano. Des mannequins troublants de ressemblance avancent dans des vestes étriquées et des pantalons sarouels. Le show continue et c'est à présent Buster Keaton qui fait son apparition, en canotier, veste croisée et manteau ceinturés. Dernier tableau pour un homme contemporain et athlétique "à l'allure juvénile". Pantalons larges, torses dévoilés, l'image d'un homme ancré dans son époque.


À ne pas rater