Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Zac Posen

Défilé Zac Posen - L'Estrop Produccions S.L. - Paris Printemps Eté 2011
Défilé Zac Posen - L'Estrop Produccions S.L. - Paris Printemps Eté 2011

Paris Couture, Cancan et Moulin Rouge pour Zac Posen

Zac Posen a choisi l'Hôtel Intercontinental (aujourd'hui Westin) pour un premier défilé parisien dans la salle même où Yves Saint Laurent présentait ses collections de Haute Couture. Au vu de la combinaison gagnante spencer de torero rouge sang et turban noir, au détour d'une robe de mousseline vrillée où se heurtent le rose, le rouge et le orange – couleurs que Saint Laurent fut le premier à oser ensemble – on comprend que ce choix n'est pas le fruit du hasard et on se dit tout de même que la proposition du designer américain aurait gagné en légèreté si la mémoire du grand couturier n'avait pas été convoquée ainsi à tout bout de champ : jusqu'au choix des mannequins noires et métis dont une recrue de taille, la très swingante Ana Cleveland, fille de l'incomparable Pat Cleveland, mannequin star des années 80.

Partout, sous les fourreaux noirs, aériens, la transparence et les plumes donnent irrémédiablement un côté "scène", un esprit cabaret voire Comédie musicale américaine à ces robes à danser.

On notera chez Zac Posen un vrai goût pour les rondeurs latines et les coupes qui soulignent les hanches et les fesses. Pas vraiment jeune-jeune mais c'est plutôt bien fait. En présentant cette première ligne à Paris, après le défilé moins tralala de sa ligne bis Z Spoke à New York, Zac Posen ne serait-il pas venu chercher à Paris ses galons de grand couturier ?

Affaire à suivre.

Paquita Paquin

 

À ne pas rater