Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Nina Ricci

Défilé Nina RicciParis Automne-Hiver 2013
Défilé Nina Ricci Paris Automne-Hiver 2013

Nina Ricci, la nouvelle ère

Du déshabillé qui sous couvert d'être retenu par le vêtement lui-même n'a rien d'outrageant. Peter Copping offre une version de plus en plus définie d'une nouvelle ère Ricci, accentuant une liberté et une légèreté de ton qui s'amusent à désenclaver tailleurs, tops et robes d'un sérieux de circonstance. Un peu comme si une petite fille était partie fouiner dans la garde-robe de sa mère pour en extirper un vestiaire qui exprime l'extrême féminité - d'un top lingerie retenu par quelques épingles à une nuisette devenue robe.

Cette saison, la courtisane de Peter Copping reste de bon ton bien que toute son éthique semble descendre de Nana, fille aux moeurs lègères de l'oeuvre de Zola (1880). Il y a un charme fin 19ème, presque historique, des chaussures bottines lacées aux clins d'oeil incessants de lingerie. Car dentelles, soies et colifichets se sont donnés le mot : envahir la moindre parcelle du vêtement, se propageant au travers du tweed, parasitant une maille imprimée, et s'imposant parmi le cuir d'un escarpin.

C'est une zone franche vers laquelle Peter Copping opère, délimitée d'une frontière entre les partisans d'un minimalisme chic et ceux qui s'adonnent à une féminité plus douce, plus libre aussi... Peter Copping est de ceux-là, accompagné de ses collègues italiens de chez Valentino. Et ce n'est pas une mauvaise zone.

 

Fabrice Paineau

À ne pas rater
À découvrir