Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Lanvin

Défilé LanvinParis Automne-Hiver 2013
Défilé Lanvin Paris Automne-Hiver 2013

Le fabuleux spectacle d'Elbaz

Car c'était la fête. Jusqu'au bouquet final où l'orchestre est apparu, derrière le rideau et Alber a chanté. Que sera, sera ? Un hymne aux dix ans passés chez Lanvin - une chansonnette message ? Dix ans de plus ? Ou dix ans ailleurs ? Juste avant, Alber entamait son French cancan stylistique comme le meilleur de Lanvin.

Un menu roboratif. En entrée, des couleurs flashs, primaires sur des tenues près du corps, des géantes de couleurs habillées de fuchsia, de verts éclatants posés sur des laines ou du néoprène. En plat principal, du cuir, du noir, matelassé et nervuré comme l'impression de torsades sur un pull irlandais. Puis des robes de patineuses en velours noir. La vamp selon Elbaz sort tout de son vestiaire, ces robes cocktails aussi simples qu'une tenue de plongée, zippées derrière, à ceci prés qu'au milieu coule une rivière de pierres précieuses sur la poitrine. Et en dessert ? Une farandole de sucreries, de l'or, un peu de bronze qui irradient jupes, tops et robes puis s'enrichissent de brocards et de damassés riches et soyeux. Un peu des robes pour les César tel le souvenir d'Adjani criant lors de la cérémonie de 1989 son amour pour Salman Rushdie.

Les amuse-gueules sont légion : cette robe noire cerclée de volants blancs, cette blouse fuchsia imprimée d'un trompe-l'oeil dentelle. Si l'on devait résumer cette fête de l'oeil, disons qu'Alber Elbaz aurait pu faire de Jil Sander un chant coloré du minimalisme, donner chez Tom Ford une leçon de glamour hollywoodien. Au nez de tous, Alber Elbaz sait plus que les autres que chic et toc sont les composantes indissociables de l'élégance. Un paradis perdu ?

Non, il y a de l'espoir car tout est chez Lanvin.

 

Fabrice Paineau

À ne pas rater