Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Givenchy

Défilé GivenchyParis Automne-Hiver 2011
Défilé Givenchy Paris Automne-Hiver 2011

Des fleurs, de la panthère et du cuir...

Vous la préférez fleurie ou un peu maîtresse cuir ? De toute manière, la fille Riccardo Tisci pour Givenchy de la saison peut vous paraître conciliante avec ses lunettes de secrétaire mais qui s'y frotte, s'y pique ! Riccardo Tisci utilise tous les horizons pour jouer avec sa femme, l'image qu'il en projette. C'est presque un total corso fleuri auquel nous assistons au début : une fille saturée d'imprimés avec la mention évidente d'une certaine sauvagerie, une panthère noire en impression qui menace tout cet environnement bucolique. Ce jeu de l'imprimé Tisci l'emmène vers quelque chose de plus jeune, toutes ces fleurs ronflantes deviennent presque épineuses et apportent un sens très étrange et presque punk à ces tops, blousons, jupes. On n'est pas loin de références anglaises, presque Body Map, grande époque de l'irrévérence vestimentaire anglaise. Quelle belle époque ? Plus loin, pour couper court à cet éblouissant parterre de filles fleuries, du cuir, du sauvage comme des panoplies d'hommes de métier dont les coupes apportent une salutaire stature de femme maîtresse – où est le fouet ? Tisci s'amuse, trouve dans ces deux antagonismes une manière de faire accentuer son histoire, plus éloigné de ses premières références plus évidentes, la religion, le gothique, la sensualité trop proche. Une évolution qui devrait conduire à de nouvelles histoires très vite.

F.P

À ne pas rater