Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Chanel

Défilé Chanel - L'Estrop Produccions S.L. - Paris Printemps Eté 2011
Défilé Chanel - L'Estrop Produccions S.L. - Paris Printemps Eté 2011

CHANEL à la Fressange vs CHANEL à la Française

Karl Lagerfeld a choisi un décor pas vraiment intimiste pour sa réconciliation médiatique avec Inès de la Fressange, mannequin historique de la marque qu'il avait lui-même choisie. L'événement fut applaudi comme il se doit. Pensez après vingt années de brouille !

Dans les trois nefs du Grand Palais, le décor figurait la reconstitution féerique d'un jardin "A la Fouannssaaaïzee" avec volutes, façon asphalte en graviers zen et en polystyrène expansé. Jardin sans verdure qui encadrait trois grands bassins à jets d'eau. Pas moins de 100 mannequins pour arpenter les allées sablées de ce parc très urbain et un orchestre symphonique pour les accompagner. Assis tout autour, sur trois rangées, un public sidéré et conquis. Les filles passaient tout près et leurs tenues méritaient bien cette proximité.

Préambule marine, ivoire et rouge pour une série de manteaux, jeans, tailleurs en lainage dévoré, ajouré évoquant la porcelaine brisée. Suivent des tailleurs caviar profilés, aux épaules rondes, aux vestes appuyées sur les hanches et à la jupe légèrement évasée qui offrent une version design inédite du tailleur Chanel. Ce n'est qu'une proposition parmi d'autres que nous allons énumérer. Tailleur en tweed rouge et blanc bordé sous la taille de plumes d'autruche assorties, manteau Lempereur étagé en tweed turquoise et blanc également bordé de plumes assorties, tailleurs micro short assez sexy, avec ses revers et ses vestes gansées argent et puis encore l'étonnant ensemble en tricot reliefé : tuniques à col montant et jupes évasées, marine ou jaunes, ravissant !

Après les shorts, c'est le tour des robes en mousseline poids plume chemisiers ou drapées, gansées d'autruche ou de galons de fleurs. Un imprimé multicolore absolument rafraîchissant. Et un second plus plombé, figurant des oeillets et des anémones sur crêpe noir. Arrivent les petites robes noires trapèze parfaitement coupées, qui parfois s'ornent de plumes de coq ou de casoar aux manches et à l'encolure.

100 mannequins donc 100 modèles - quand les autres n'en présentent même pas cinquante - pour une collection où l'on sent Karl Lagerfeld tellement en verve, à mille lieux des redites et des répétitions. Vraiment troublant.

100 mannequins et non des moindres - Carmen Kass en robe à volants de plumes orange - pour finir sur l'unique Inès de la Fressange en longue robe de mousseline noire à larges plis couchés qui forment des rayures en transparence. Exactement dans le genre des modèles fétiches, qui rappelaient Coco Chanel, qu'elle portait au final des collections Chanel de 1983 à 1989.

Paquita Paquin

 

À ne pas rater