Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Balenciaga

Défilé BalenciagaParis Automne-Hiver 2011
Défilé Balenciaga Paris Automne-Hiver 2011
p>Opération focus

Le flou dans le dur. Il n'est pas habituel chez Balenciaga de voir des longueurs au-dessous des genoux qui tombent comme des vagues bien que les matières soient épaisses. La prouesse de ce défilé est de tordre le cou à ces matières presque "métallurgiques" qu'un designer comme Nicolas Ghesquière sait si bien utiliser et travailler de manière insolite et nouvelle. Bien plus disparate que les autres collections, Balenciaga hiver 2011 agite un vestiaire moins panoplie et propose d'épais manteaux, construits comme des sculptures avec un spectaculaire travail de cuir tressé. Tout semble grossi à la loupe comme si Nicolas Ghesquière opérait à la main un processus photo qui à l'ordinateur se fait logiquement pour pointer les défauts ou les qualités d'une peau ou d'une matière. De même pour les imprimés : ils viennent contrebalancer cette garde-robe un peu robot et adoucissent de façon étrange l'ensemble de la collection. Nous sommes bien chez Balenciaga, tout semble presque en ordre bien que tous les éléments composites viennent s'ordonner comme un cadavre exquis presque surréaliste. Cette saison : haro sur la résille qui délimite une apparence plus guerrière, réminiscence d'une collection punk de Ghesquière, mais aussi l'inévitable pantalon sur tunique ou robe. Mais le vocabulaire textile ici semble inadéquat pour totalement décrire ce processus. Tout est pareil, soit, mais rien n'est dans le même ordre.

F.P

À ne pas rater