Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le maxi-volume : on garde ou on jette ?

On l'a vu dans les défilés et chez les stars, mais le maxi-volume nous laisse dubitative. Doit-on succomber à cette tendance qui nous vient directement des années 70 et de la gloire de "Dallas" ? Se faire un brushing gonflé et laqué est-il compatible avec notre vie de tous les jours ?


Les astuces pour se faire le maxi-volume :

Notre meilleur allié ? La laque !

Pour crêper nos cheveux, rien de plus simple. On peigne les cheveux dans le sens inverse de la pousse. On choisit un peigne à larges dents pour un résultat plus naturel alors qu'on optera pour des dents plus fines, serrées et rapprochées pour un crêpage intense. On dépose un nuage de laque pour fixer.

Pour un brushing 70's, on reprend la technique de nos mères : une brosse ronde et un sèche-cheveux. On tourne la brosse ronde sur les mèches par en dessous pour gonfler nos cheveux. Comme pour le crêpage, on finit par vaporiser de la laque.

 

On garde :

Le crêpage de nos chignons, queues de cheval et nattes. Cela apporte une jolie touche rétro-glamour voir rock'n roll. On s'inspire de "Mad Men" qui nous fait aimer le rouge à lèvres rouge et les chignons banane volumineux.

 

On jette :

Les racines volumineuses sur un carré ou des cheveux lâchés. On gagne 20 ans au compteur en un coup de brosse et on s'expose à ce que tout le monde fredonne "Dallas, ton univers impitoyable" sur notre passage.

 

Verdict :

Il ne faut pas confondre vintage et passé de mode. Le brushing défiant les lois de la gravité est un peu trop pointu pour s'adapter à autre chose que des défilés. On se voit mal aller acheter le pain déguisée en Sue Ellen. Et puis, on se souvient comme on se moquait de la coiffure de nos parents sur leurs photos. On épargne donc à nos futurs enfants ce plaisir.

 

Découvrez en image les do et don't du maxi-volume.

 

Clémentine Santerre

À ne pas rater