Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le balayage : on veut de la lumière comme Gisele Bündchen

Gisèle Bündchen, reine du balayage coup d'éclat.
Gisèle Bündchen, reine du balayage coup d'éclat.

Le balayage est la version moderne et plus aboutie des mèches, même si ces dernières ne sont pas mortes. Par ce temps morose, notre teint et notre humeur font grise mine . On se sert du balayage pour nous apporter un coup de soleil. Qu'est ce que c'est ? Comment le fait-on ? À qui convient-il ? Puretrend vous apporte les réponses

C'est quoi ?
Le balayage est un coup d'éclat pour nos cheveux. Ce n'est pas une coloration. Il s'agit uniquement de reflets légers et éparses en surface qui apportent lumière et relief à notre chevelure. C'est très subtil et naturel. Il illumine notre couleur et peut également couvrir des cheveux blancs.

Le balayage n'est pas :
- une coloration tie & dye, qui n'est en fait qu'une certaine déclinaison du balayage.
- des mèches. Les bases sont différentes. Pour les mèches, on entoure les cheveux de papier d'aluminium et le résultat est souvent moins raffiné et précis qu'avec un balayage. Avec les mèches, on risque de se retrouver avec une coloration bicolore zébrée.

On l'a vu où ?
Partout. Toutes les stars se parent de reflets lumineux. Les deux balayages les plus célèbres sont sûrement ceux de Gisèle Bündchen et de Jennifer Aniston. Mais, on trouve sa version brunette sur Eva Longoria ou Penelope Cruz par exemple.

Comment on le fait ?
L'idéal est d'aller chez le coiffeur qui saura doser la couleur des reflets souhaités. Des tonalités trop claires pourront faire vulgaire et trop foncées vont donner encore plus mauvaise mine. Avant toute manipulation, on coupe les pointes afin que le balayage soit adapté à notre coupe de cheveux. Le balayage est un traitement sur mesure. Le coiffeur donne l'effet coup de soleil au pinceau et à l'air libre. Il place la lumière comme un accessoire de mode et chaque mèche de cheveux est nuancé si besoin pour un résultat homogène.

Pour qui ?
Le balayage s'adapte à toutes les bases et les textures. Il peut se décliner de manière sophistiquée ou naturelle. Les blondes choisiront un balayage plus clair ou plus nuancé miel ou doré. Les autres commenceront par un fond d'éclaircissement qui va retirer les pigments puis, le coiffeur va trouver la teinte inférieure pour l'adoucir ensuite avec une patine (la finition). Dans l'idéal, les châtains foncés opteront pour des reflets cuivrés ou noisettes, les clairs pour des nuances de caramel. Quant aux rousses, elles ont la chance d'avoir leur crinière naturellement lumineuse, il est difficile de faire un balayage encore plus réussi que leur teinte naturelle. Sinon, on éclaire leurs cheveux de reflets blond vénitien ou cuivrés selon le roux de base.

L'entretien :
Il n'y a pas d'entretien particulier puisqu'il n'y a pas de démarcations. Il n'y a pas d'effet racine disgracieux. En revanche, pour soigner ses cheveux, on utilise un shampooing pour cheveux colorés et on ne fait pas l'impasse sur le masque une fois par semaine.

Le truc en plus : On le combine avec une crinière wavy de surfeuse pour avoir des cheveux aussi jolis qu'à la sortie de l'eau pendant les vacances.

Les don't :
On évite le balayage quand on a les cheveux courts car il n'apportera pas la profondeur souhaitée et n'aura donc pas de grand intérêt.
On fuit les balayages trop clairs qui font vulgaire et tout sauf naturel. N'est ce pas Fergie ?
On ne donne pas toute les nuances de la palette à nos cheveux. Le mieux est de se contenter de trois déclinaisons pour donner du volume et du relief. Plus, ce n'est pas subtil.
On ne le combine pas à du henné ou à d'autres traitements chimiques. Dans ce cas, on ne peut prévoir la couleur du rendu et nos cheveux seront fortment endommagés.
Enfin, comme tout traitement, on ne le fait pas plus de deux ou trois fois par an pour ne pas maltraiter notre chevelure.

 

Merci à Charlotte Catherin, expert couleur et directrice de l'école de formation Dessange.

 

Clémentine Santerre

À ne pas rater