Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

La coiffure culte de la semaine : la banane d'Elvis - 1955

Pourquoi c'est culte?
La banane, comme tout ce qui touche au culte d'Elvis Presley, est devenue iconique. Habilité par Le King en pleine naissance du rock'n roll, elle est la coiffure de référence du style. Dans les années 50, elle représentait tout le sex appeal du chanteur. L'entretien capillaire masculin a eu ses plus belles heures de gloire avec cette coiffure. L'homme se parait et se donnait du mal, comme nous les femmes.
L'ensemble de la masse des cheveux était ramené à l'avant et défiait les lois de la gravité. Heureusement, la graisse, le pento ou encore la gomina était là pour lui prêter main forte. À la mort d'Elvis, on aurait pu penser que cette coiffure resterait au stade de mythe et ne serait plus trop demandée. C'était sans compter la vague de la mode Rockabilly qui a eu lieu ces dernières années. Résultat, on voit poindre la banane sur les jeunes mâles et plus uniquement sur les papy rockeur. Scoop : la coiffure s'est même invitée sur la tête des femmes qui n'hésitent pas à l'associer à une queue de cheval ou à un chignon.

L'anecdote en plus :
Les cheveux d'Elvis sont si mythiques qu'une de ses mèches, coupées lors de son engagement dans l'armée en 1958, a été vendue pour la modique somme de 18 000 $ en 2009.

Qui l'a copié ?
Lorsque le rock'n roll a commencé à se faire connaître à travers le monde, tous les adolescents ont demandé la célèbre coiffure du King. Plus qu'une simple coiffure, elle est le reflet du style de l'époque. Ainsi, on n'oublie pas le tic de John Travolta dans Grease qui recoiffe fréquemment sa banane avec son peigne : l'image de toute une génération.
Les chanteurs français du genre ont également imité leur idole, Johnny Hallyday et Eddie Mitchell en tête.
Avec le revival du Rockabilly, on peut aujourd'hui l'admirer sur Baptiste Giabiconi ou même revisitée chez les femmes comme Rihanna, Marion Cotillard, Audrey Tautou ou Diane Kruger entre autres.

Comment on la fait :
Le cranté gominé en banane n'est pas facile à faire chez les hommes. La vraie version twistée demande un certain savoir-faire et un bigoudi à mettre au centre de la masse pour pouvoir tourner les cheveux autour tout en usant et abusant de graisse. Les moins habiles peuvent donc plutôt ramener les cheveux du devant sur le front puis les crêper légèrement afin de donner du volume. Ensuite, il suffit de les renvoyer vers l'arrière avec de la matière grasse sans les plaquer. Le gonflant de la banane doit être respecté. On fait ensuite converger les cheveux des côtés vers le milieu du crâne tout le long avec un peigne et un fixateur. Cette coiffure nécessite un entretien régulier et une coupe parfaitement adaptée.

Les femmes peuvent également se mettre à la banane, ce qui va apporter une petite touche rock originale à n'importe quelle coiffure. Pour se faire, on trace un rectangle sur le devant du crâne et on met les cheveux à part. On attache le reste de la masse en queue de cheval ou en chignon, puis on s'attaque à la "banane" à proprement parlé. On crêpe et torsade vers l'avant la mèche mise de côté puis on la plie et la glisse vers l'arrière de façon à la nouer avec le reste des longueurs. On masque les pointes sous la forme ou dans le coeur même du chignon. On peaufine en sculptant notre banane avec des épingles. Une touche de laque et le tour est joué.

À lire également :
La coiffure culte : le carré de Louise Brooks
La coiffure culte : le brushing de Blake Lively
La coiffure culte : la coupe courte de Twiggy

Clémentine Santerre

À ne pas rater