Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Katy Perry : GHD ne veut plus d'elle comme egerie

Les histoires d'amour finissent mal... et parfois, c'est aussi le cas des collaborations entre les marques et leurs égéries. Pour preuve, l'affaire Katy Perry et GHD. Ambassadrice de la marque de produits capillaires depuis 2011, la chanteuse n'est finalement pas assez populaire selon GHD, qui souhaite rompre son contrat. Katy Perry n'a pas tardé à riposter, réclamant la bagatelle de 2 millions de dollars à la marque.

L'histoire avait pourtant bien commencé. En 2011, on apprenait que Katy Perry avait été choisie pour représenter la marque GHD, spécialisée dans les soins et le matériel coiffant. Une nouvelle pas franchement étonnante, au vu du CV capillaire de la chanteuse, véritable caméléon, qui ose toutes les couleurs et toutes les coupes. La collaboration semblait aller de soi, et les premières campagnes donnaient raison au flair de GHD. Les visuels, signés David LaChapelle, dévoilaient une Katy Perry transformée en sirène technicolore. L'année suivante, elle se faisait pin up glamour face à l'objectif de Ellen Von Unwerth, photographe de mode.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes, jusqu'à cette année. TMZ révèle en effet qu'après 2 années de contrat, GHD a décidé de ne pas poursuivre l'aventure, la faute, selon elle, au manque de popularité de la star. The Jemella Group, la société qui se cache derrière GHD, a en effet conclu, après des études de marché, que l'image de la chanteuse n'avait pas permis d'augmenter leurs ventes. Problème, selon l'entourage de la chanteuse, le contrat a été reconduit par un accord oral. Et la star de réclamer les 2 millions de dollars qui lui reviennent selon elle de droit.

Les relations entre la marque et l'ex-égérie en prennent un sacré coup. Face à cet imbroglio, on ne peut que regretter que le partenariat se termine dans de si mauvaises conditions. Après tout, une marque a parfaitement le droit de ne pas reconduire un contrat s'il ne lui parait pas avantageux. Et quand on sait que Katy Perry a gagné 4,5 millions de dollars avec ce juteux job d'égérie, on comprend pourquoi elle s'y accroche...

Découvrez en images les campagnes GHD avec Katy Perry, sur Puretrend.

À ne pas rater