Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Julia Roberts : la crinière rousse de Pretty Woman, une coiffure culte

Pourquoi c'est culte ?
En 1990, un film fait sensation sur les écrans et s'apprête à devenir culte. Pretty Woman réalisé par Garry Marshall met en scène Richard Gere, un riche homme d'affaires qui tombe sous le charme de la jeune Julia Roberts, alias Vivian Ward, prostituée. C'est une des premières apparitions remarquées de l'actrice qui vient de fêter ses 45 ans. Sous sa perruque blonde au carré, digne de Britney Spears, se cache une masse rousse bouclée des plus sauvages : la véritable personnalité de Vivian en somme. Aujourd'hui, même si l'actrice a changé de nombreuses coiffures en passant du blond lisse au brun, c'est cette masse de feu qui reste dans les esprits. Mèches rebelles, couleur atypique et volume sont les caractéristiques de cette coupe bien affirmée. Très wild et très connoté coiffure des 90's, on se voit très bien la porter aujourd'hui, à l'heure où les rousses ont le vent en poupe.

Qui l'a copiée ?
Cette coupe est synonyme de femme forte. Bien que ce ne soit pas forcément vrai, dans l'esprit commun, les rousses sont souvent considérées comme des femmes de caractère. Les boucles et le volume rajoutent au côté indomptable de la coupe. Est-ce donc un hasard si l'héroïne Rebelle de Disney arbore cette coiffure ? Très peu de femmes osent la porter. D'ailleurs, Julia Roberts, elle-même, s'est détachée de cette image.

Comment on la fait ?
Pour porter cette coupe, l'idéal est d'avoir les cheveux roux et bouclés. Toutefois, ces deux critères peuvent se travailler. On va voir un coloriste pour choisir la nuance flamboyante qui nous conviendra le mieux, qu'elle tire vers l'auburn ou le blond vénitien. Les boucles peuvent s'obtenir grâce à un fer à boucler et si l'on veut profondément modifier la nature de nos cheveux, on prend le contre-pied de la tendance lissage et l'on s'offre une permanente, mais pas n'importe comment. On va voir un professionnel qui va écouter nos attentes. On se souvient toutes de quelqu'un dont la permanente la faisait ressembler à un caniche. Ensuite, même si certains coiffeurs se l'interdisent, il est nécessaire de dégrader légèrement et désépaissir pour casser le volume et éviter les oreilles de cocker. On pourra ainsi les coiffer plus facilement tout en les laissant assez libres comme Julia Roberts dans Pretty Woman. Le petit plus ? On ne s'interdit pas de les relever en chignon négligé, au contraire.

Plus de coiffures cultes :
La coupe Vidal Sassoon
La coiffure rétro de Betty Draper
Les coiffures cultes du défilé Jean Paul Gaultier

Clémentine Santerre

À ne pas rater