Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

J'ai testé : le roux du coloriste Christophe Robin

Parmi les colorations capillaires, il y a une nuance qui fascine autant qu'elle inquiète : le roux. Si cette couleur incendiaire transforme les femmes en créatures sexy et sauvages, il est souvent difficile d'obtenir la teinte que l'on imagine vraiment, sans parler du danger de finir orange carotte. Heureusement, c'est le coloriste Christophe Robin qui s'est occupé de ma tignasse... Vous le connaissez déjà pour sa fameuse Crème Lavante au Citron, découvrez maintenant ses talents de coloriste.

Le lieu : Difficile de ne pas rester émerveillée dans le salon de Christophe Robin. C'est en fait dans une des magnifiques suites nichées au coeur d'un écrin très luxueux, l'hôtel "Le Meurice" au 228 rue de Rivoli, que le coloriste révèle ses talents. On entre dans une pièce décorée de moulures, de lustres scintillants et de photographies d'arts. Tout de suite, on se détend car l'endroit est intime, avec un coin détente où l'on peut lire des magazines pendant que la couleur pose, deux bacs pour rincer la couleur ou les soins, et trois grands miroirs pour que le coloriste et son équipe observent le cheveu à la loupe et prennent le temps de nous conseiller.

La couleur : On se sent tout de suite très à l'aise avec Christophe Robin. Le coloriste écoute nos envies, nos histoires de colorations ratées (ou non), observe nos cheveux, la nuance de notre teint afin de nous conseiller au mieux. Je lui explique que je me colore les cheveux en roux depuis des années, avec plus ou moins de succès selon les coiffeurs et les coloristes. Ca tombe bien, selon lui, le roux correspond parfaitement à ma peau pâle et mes yeux bleus. Il arrive ensuite à cerner la nuance que j'attends : assez cuivré pour être flamboyant, mais ni trop foncé, ni trop "carotte". "L'important c'est d'éliminer les pigments rouges de la couleur", m'explique-t-il en appliquant de l'huile de lavande sur mes cheveux. Ce soin pré-couleur est primordial, c'est ce qui permettra aux cheveux de rester beaux et en pleine santé malgré les produits. Je passe ensuite au bac de rinçage pour un shampoing et un double soin après-shampoing, car l'important pour faire une couleur, c'est de soigner ses cheveux !

La pose du produit se fait en deux fois : Christophe Robin en applique d'abord sur les racines, qui s'imprègnent plus lentement de la couleur, attend quelques minutes, puis applique le reste sur les longueurs. Vingt minutes d'attente plus tard, il émulsionne le tour pour s'assurer que chaque mèche de cheveux (oui, même les petits cheveux de bébé sur le front) est bien colorée. Après un léger brushing au sèche-cheveux, on découvre la couleur finale, vibrante, intense, bref, parfaite. La preuve, depuis on n'arrête pas de me demander si c'est ma couleur naturelle avant d'ajouter que ça me va très bien !

L'entretien : Pour préserver au mieux l'éclat de la couleur, mieux vaut utiliser des produits spécialement dédiés aux produits colorés ou méchés. Christophe Robin propose une gamme avec un lait lavant et un démêlant aux 4 huiles et à la myrtille qui permettent de laver les cheveux tout en douceur. Et pour raviver la couleur au bout de quelques semaines, il y a le soin nuanceur de couleur roux vénitien, qui permet en plus de varier l'intensité souhaité tout en nourrissant la fibre capillaire. Pour un roux qui dure longtemps !

Le prix : De 300 euros à 400 euros avec l'équipe de Christophe, du lundi au samedi. De 400 euros à 650 euros avec Christophe, du mardi au vendredi.

Alors, tentées par le roux ? Découvrez aussi notre article sur le blond !

Aurélie Corbin

À ne pas rater