Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

J'ai testé et adoré le salon Rossano Ferretti

Le lieu :

Le salon Rossano Ferretti est une adresse confidentielle nichée au coeur du Triangle d'Or à Paris, rue Cambon plus précisément. On entre dans cet appartement Haussmannien comme on entrerait chez nous et là, on découvre un lieu où tout n'est que luxe, calme et volupté. De grands espaces, des fauteuils en cuir noir, des moulures apparentes, un parquet en bois, et, la touche personnelle du maître : une photo de sa mère, coiffeuse, et de son grand-père, barbier en noir et blanc. La pièce centrale est également dans ces tons et nous annonce la couleur zen de ce lieu. Deux cabines privées permettent de se délecter de la cérémonie du cheveu de Shu Uemura Art of Hair ou de Kerastase Paris.

La particularité de Rossano Ferretti ? Le coiffeur, qui a officié sur de nombreux défilés et shootings, a créé sa propre méthode brevetée de coupe la "Metodo Rossano". Original, quand on y pense, mais l'amoureux des cheveux prend soin de les couper afin qu'ils suivent leur mouvement naturel, mais aussi celui de notre visage et de notre corps. Le résultat ne doit pas être figé, ni nécessiter un entretien particulier. L'équation parfaite en somme. Riche d'une vingtaine de salons dans le monde, de son partenariat avec les Leading Salons of the World et d'être les ciseaux de nombreuses célébrités, son expertise n'est plus à faire. Chaque coiffeur recruté suit d'ailleurs une formation à sa méthode et retourne au minimum une fois par an dans une des écoles éponymes pour se perfectionner. L'élite capillaire.

Le crash test :

Avec une histoire et un contexte aussi riche, c'est curieuse que je me suis rendue dans cet appartement, mes cheveux étant à tour de rôle mon atout séduction ou mon pire cauchemar. On a toutes une relation particulière avec notre masse et la mienne est contradictoire. Les coiffeurs m'effraient. Mon grâal : une coupe qui me permettrait de les laisser détachés malgré leur longueur.

Je commence par entrer dans la cabine privative du rituel Shu Uemura Art of Hair pour un soin de 20 minutes. La pièce est très peu éclairée et je ferme donc rapidement les yeux. Un soin nourrissant profond et intense pour ma botte de paille et un massage crânien plus tard, je me rend bien compte que je ne suis pas dans un salon classique. Il n'y a aucun bruit, je suis plus détendue que jamais.

Olivier Perrot, le styliste directeur vient me chercher pour la coupe. On s'installe devant le miroir, je lui fais part de ma bipolarité capillaire et il retire la serviette. Le choc, il ne les voyait pas si longs ! Rassuré par sa confiance en lui et son savoir faire, je lui annonce que je veux garder la longueur, mais alléger. Il scrute mes cheveux, décèle les ondulations que j'aime mais qui ne tiennent pas et me conseille qu'on les mette en valeur. Vendu ! "Je vous fais confiance, allez-y." Je ne me souviens pas avoir déjà dit ça à un coiffeur, c'est comme aller chez le dentiste sans avoir mal aux dents. Et là, la méthode Rossano Ferretti prend tout son sens. Olivier tourne autour de moi en tenant mes cheveux en l'air les bras tendus : une pirouette, une vrille autour d'une mèche. C'est un vrai ballet qui s'organise autour de mon fauteuil. Le coiffeur devient ballerine. Amusée, je continue d'être confiante. La coupe finie, je penche la tête, un coup de séchoir vers le bas, je relève (un peu façon déhanchée de la tête de Shakira) et là ... Miracle. Tout est parfait. Après un shampooing deux jours après, tout est parfait, après deux semaines, un manque de brosse et de soin, tout est parfait. Le savoir faire est là et l'on se sent écoutée, mieux, ces artistes du cheveux semblent prévenir nos envies.

Le moins :
Je ne me vois pas retourner ailleurs. Jamais.

Salon Rossano Ferretti
4, Rue Cambon
75 001 Paris

Clémentine Santerre

À ne pas rater