Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Vrai/Faux : les astuces manucure passées à la loupe

Manucure : on décortique le vrai du faux.
Manucure : on décortique le vrai du faux.

Le vernis n'a jamais été aussi tendance qu'aujourd'hui. Version néon ou à paillettes, il est partout (le nail art s'invite même sur nos cuticules). Mais que sait-on vraiment sur les bons gestes beauté pour nos ongles ? Les cuticules, on les coupe ou pas ? Et la base, c'est vraiment indispensable ? Puretrend a demandé à une pro* de démêler le vrai du faux.

Laisser les ongles se reposer entre deux manucures, c'est important ?
Oui et non. Tout dépend si on les fait soi-même ou si on passe par une pro. Seule, on ne prend pas forcément le temps de faire un soin entre chaque manucure. Résultat, l'ongle peut se dessécher. Alors qu'une professionnelle repasse toujours un coup de lime et de bloc afin d'affiner l'ongle. La bonne idée : polir légèrement ses ongles histoire d'avoir une base nickel, même à la maison.

Pour soigner des ongles jaunis, on recommande parfois le jus de citron. C'est efficace ?
Non, au mieux, on risque de décaper la peau. L'ongle ne respire pas, et n'est pas poreux au liquide, donc le plonger dans du jus de citron ne servirait à rien. L'ongle est jaune lorsque la première couche de kératine a absorbé les pigments du vernis ou la fumée de cigarette. Le mieux, c'est de passer un coup de bloc pour l'assénir, et/ou d'avoir recours à un vernis blanchisseur. De couleur violette, il neutralise le jaune et permet de retrouver des ongles nets.

Les cuticules, on aimerait parfois leur faire la peau, mais on nous dit de ne surtout pas les couper. Alors, on y touche ou pas ?
Tout dépend du type de main, là-dessus, on est tous différents. Une chose est certaine : on ne peut pas avoir une manucure impeccable si on en a beaucoup. Donc, dans certains cas, on peut les couper, en faisant attention de ne pas en enlever trop, car ils reviennent en force ! Mon conseil, en prévention, c'est de bien les hydrater.

On recommande de toujours appliquer une base avant sa manucure. Mais est-ce que ça vaut aussi pour les vernis nude, très clairs ?
Oui. Les vernis naturels ne contiennent pas de pigments très concentrés, donc ils ne risquent pas vraiment de colorer l'ongle. En revanche, ils contiennent des solvants, qui peuvent l'attaquer, c'est pourquoi on applique toujours une base protectrice et neutre. Elle va former une barrière et améliorera qui plus est la tenue et la beauté de la manucure.

Si on a les ongles dédoublés ou cassants, quel est le responsable ? Le vernis ou bien notre état de santé ?
Les deux ! Les vernis sont plus ou moins corrosifs, selon les marques. Si on en porte quotidiennement, ils peuvent assécher l'ongle. Et plus ils sont foncés, pire c'est. Du coup, les ongles se dédoublent et finissent par casser. L'état de santé entre lui aussi en compte, si on est anémié, que l'on manque de fer ou de magnésium.

Je passe ma journée à taper à l'ordinateur et mes ongles se dédoublent. Il y a un lien ?
Oui. Si les ongles sont longs, dépassent la pulpe des doigts, et qu'ils tapent directement le clavier, ils vont s'abîmer. Ils passent en effet la journée à absorber des micro-chocs, jusqu'à la casse. Pour éviter ça, il vaut mieux les porter un peu plus court, changer sa façon de taper en privilégiant la pulpe des doigts. Autre astuce, manucure celle-là : bien appliquer la base, le vernis et le top coat jusqu'au bout, en fermant le bord libre. Ainsi, ce sont eux qui absorberont d'abord les chocs.

Les top coats pailletés sont ultra tendance, mais réputés difficiles à enlever. On les évite ou pas ?
Ce serait dommage de s'en passer, en revanche, c'est vrai qu'ils sont coriaces. Tous les vernis contenant des paillettes sont enrichis en agents collants afin que ces dernières puissent adhérer. Mais la partie métallique a tendance à traverser les couches de vernis, pour se coller directement à l'ongle. Plus les paillettes sont grosses, plus c'est compliqué. On a le réflexe de gratter l'ongle, mais ça l'abîme. Mon astuce : j'applique des micro-cotons du format de mes ongles, imbibés d'acétone pure, durant 2 à 3 minutes (attention, pas plus, ça dessèche).

Secouer le vernis avant l'application, ça sert à quoi ?
On s'en passe pour la base et le topcoat, en revanche on n'oublie pas de le faire pour les vernis. Les pigments sont plus lourds et ont tendance à retomber au fond. En le secouant, les petites billes contenues dans le flacon assurent un mélange homogène.

On dit qu'il faut garder ses vernis au frigo, c'est vrai ?
Vrai ! C'est même une très bonne astuce pour leur assurer une longue vie. Les vernis sont composés de solvants qui s'évaporent avec la chaleur. A force, ils deviennent épais, pâteux. En les mettant au frigo (et en pensant à bien nettoyer le goulot), on est sûr de les garder fluides.

Et ajouter quelques gouttes de dissolvant pour fluidifier un vernis épais, c'est efficace ?
Surtout pas ! Le dissolvant crée une rupture chimique entre les solvants et les pigments. Les professionnels utilisent un diluant à vernis, mais ce n'est pas la même chose.

* Merci à Cindy, du Studio Hair Nails

Retrouvez d'autres conseils de pro sur Puretrend :
Un smoky eye en 5 astuces.
L'astuce de pro pour faire disparaître le vernis qui déborde.

Catherine Brezeky

À ne pas rater