Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Produits de beauté : Comment déchiffrer les étiquettes ?

Comment savoir ce qu'il y a dans ses produits de beauté ?
Comment savoir ce qu'il y a dans ses produits de beauté ?

Prendre soin de sa peau, c'est bien, savoir ce qu'on applique, c'est encore mieux. A l'exception des quelques informations fournies par les marques et gracieusement dispensées sur l'emballage, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Pour réellement savoir ce qu'il y a dans notre flacon de crème ou notre baume à lèvres, il faut s'aventurer à lire les étiquettes. C'est du chinois ? Non, du latin, et on vous aide à comprendre l'essentiel pas à pas.

La liste INCI
La législation occidentale contraint les marques à indiquer la liste des ingrédients sur l'emballage des produits de beauté. Celle-ci est connue sous le nom de liste INCI (pour International Nomenclature of Cosmetic Ingredients). Les ingrédients sont notés par ordre d'importance (le premier étant l'ingrédient majoritaire) et en latin (sinon ce n'est pas drôle).

Que trouve-t-on dans un produit de beauté ?
A moins d'être un spécialiste, il est pratiquement impossible de connaître tous les produits auxquels ces termes renvoient. En revanche, on peut repérer les grandes familles d'ingrédients qui composent un produit de beauté, que ce soit une crème hydratante, un fond de teint ou un gel anti-cellulite. Basiquement, c'est un mélange d'eau, d'huile(s) et d'émulsifiant. On y trouve aussi des conservateurs, des parfums, des silicones et des actifs. L'eau est souvent l'ingrédient majoritaire, en première place dans la liste INCI.

Les huiles minérales : Quand on parle d'huiles, on entend des huiles minérales, du moins dans la cosmétique conventionnelle. Ce sont des dérivés de la pétrochimie qui servent à hydrater et à stabiliser la formule. On les trouve sous la mention Parafinum liquidum ou Petrolatum. En cosmétique naturelle, elles sont remplacées par des huiles végétales et naturelles.

Les silicones :
Très présents dans les shampooings et dans le maquillage, les silicones permettent au produit de bien glisser sur la peau. Pour les repérer, il faut scruter la fin des mots. Un terme qui se finit par "one" ou "ane", c'est un silicone.

Les polymères :
Si vous voyez PEG, EDTA ou PPG inscrit(s) dans la liste, c'est que le produit contient des ingrédients issus de la chimie lourde : les polymères. Comme les silicones, ils sont là pour améliorer la texture du produit et sont très présents dans le maquillage. L'un des plus connus et le polyéthylène glycol (PEG).

Les émulsifiants : Ce sont eux qui lient la formule. Dans les produits classiques, ils sont d'origine chimique, souvent appelés "tensioactifs" ou SLS. En cosmétique bio, ce sont des cires végétales ou d'abeille, ou encore des dérivés de noix de coco ou de sucre.

Les conservateurs : Si la formule contient de l'eau, il y a forcément des conservateurs, et ce afin de prévenir le développement de bactéries. Certains d'entre eux ont mauvaise réputation, comme les parabens.

Les parfums : Ils donnent son odeur au produit. Si vous lisez "parfum" ou "fragrance", c'est qu'il s'agit d'un parfum synthétique. Un parfum naturel sera indiqué en latin.

Les actifs : Ce sont les ingrédients les plus vantés à chaque sortie d'un nouveau produit, mais ils sont en réalité présents en très petite quantité (rarement plus d'1%) : acides de fruits, rétinol, vitamine A... En cosmétique bio, on trouve des huiles végétales, des eaux florales ou des huiles essentielles.

Envie d'aller plus loin ? Découvrez la slow cosmétique et les 7 marques bio à tester sans plus tarder.

Catherine Brezeky

À ne pas rater