Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Oscar Pistorius : Thierry Mugler retire ses publicites

La publicité pour le parfum Amen de Thierry Mugler mettant en scène Oscar Pistorius.
La publicité pour le parfum Amen de Thierry Mugler mettant en scène Oscar Pistorius.

Suite à son inculpation pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, Oscar Pistorius voit la plupart de ses contrats publicitaires mis en arrêt. Après Nike en début de semaine, c'est maintenant Thierry Mugler qui retire les publicités le mettant en scène.

Oscar Pistorius est passé de star montante de l'athlétisme à accusé de meurtre. Ce n'est donc pas une surprise que les marques dont il était le visage se détache petit à petit de lui. Ainsi, les parfums Thierry Mugler, dont il était le visage du parfum Amen, vient d'annoncer dans un communiqué qu'il retirerait les publicités où il apparaît "Par respect et compassion pour les familles impliquées dans cette tragédie, Thierry Mugler Parfums a pris la décision de retirer toutes les campagnes avec Oscar Pistorius". Égérie du premier parfum de la maison depuis 2011, il y apparaissait en plein sprint avec un flacon. Les produits utilisant son image sont, eux aussi, en train d'être retiré de la vente.

Dans la nuit du 14 février, l'athlète qui s'était illustré en étant le premier handicapé à courir avec des valides aux Jeux Olympiques de Londres, a appelé les polices pour un crime commis à son domicile. Sa petite amie Reeva Steenkamp a été tué de son arme. Oscar Pistorius se défend en déclarant l'avoir pris pour un intrus à son domicile. Alors que les audiences préliminaires se déroulent en ce moment et que l'on devrait savoir s'il sera libéré sous caution, la plupart des marques dont il était l'image se détache de lui. Un peu plus tôt dans la semaine, c'est Nike qui avait retiré ses publicités, dont une particulièrement déplacée où figurait le slogan "Je suis la balle dans la chambre". Oakley a également pris la même décision, alors que British Telecom et Ossur (une marque de prothèse) qu'il répresentait aussi n'ont pas encore pris de décision. Ses contrats lui rapportaient environ deux millions de dollars par an, une grande partie de ses revenus.

Cette tragédie n'a pas fini de faire parler d'elle.

C.S.

À ne pas rater
À découvrir