Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

N°5 Culture Chanel : sur les traces d'un parfum de légende

Depuis le 5 mai dernier, le mythique flacon de parfum Chanel N°5 trône en bonne place au Palais de Tokyo. Après Shangaï, Pékin et Moscou, l'exposition s'est installée à Paris, retraçant l'histoire de cette fragrance pas comme les autres et tentant de plonger dans l'intimité de sa si secrète créatrice, Coco Chanel.

Il y a d'abord l'entrée, à la dérobée, par le bas du Palais de Tokyo, qui invite à découvrir le jardin naturaliste signé Piet Ouldof, créateur de la High Line de New York. Les prémices d'une exposition aux allures d'événement. Une fois entré, on découvre l'univers sobre et épuré dédié à "N°5 Culture Chanel", imaginé par Jean-Louis Froment. Le long espace en forme de L est jalonné de vitrines en verre, lesquelles dessinent avec subtilité les correspondances entre le parcours du N°5 (sa création, les publicités, l'évolution de son flacon) et les influences artistiques de l'époque.

Tout démarre avec le flacon original de 1921 et son design pur, d'une simplicité frappante. Le packaging, imaginé par Gabrielle Chanel, livre d'étonnants parallèles avec les collages de Picasso, l'un de ses nombreux amis. Même travail de la matière, même liseret noir.

Partout, les comparaisons sont troublantes, sans toutefois s'imposer comme la vérité seule. Coco Chanel était une femme mystérieuse, tout comme l'est resté son parfum le plus mythique, et l'exposition tente de dévoiler son intimité sans affirmer tout comprendre.

Ainsi, on revient sur le fameux sceau Chanel, ce double C entrecroisé. L'influence pourrait venir des vitraux du couvent où Gabrielle Chanel et ses soeurs ont passé leur enfance, abandonnées par leur père. Ou encore du monograme de Catherine de Médicis, figure historique qui fascinait Mademoiselle Coco, et lui aussi formé d'un double C. Sur un portrait d'elle pris par Hoyningen-Huene, elle prend la pose, affichant la même austérité élégante que la reine de France.

Coco Chanel voulait créer "un parfum de femme à odeur de femme", une abstraction en totale rupture avec les fragrances en vogue au début du XXe siècle, où une note principale domine. Ernest Beaux, nez du N°5, imagine alors un jus audacieux, mélant 80 composants. Une révolution olfactive s'opère. D'abord distribué dans les magasins Chanel, le N°5 devient une véritable source d'engouement, et très vite, un classique.

Plus tard, on découvre les premières campagnes de publicité du parfum, sur lesquelles posent Gabrielle Chanel elle-même. Et bien sûr, un portrait de Marilyn Monroe, qui en une simple déclaration, apposera à jamais sa marque sur le parfum.

Attachée aux symboles, Gabrielle Chanel choisit le cinq comme emblème et talisman. Il orne son parfum-matricule, son salon, marque les dates de ses défilés (fixés au 5 février et au 5 août). L'art aussi est partout, sur les clichés pris d'elle dans son appartement, sur les campagnes Chanel N°5. Influencée par ses amis (Dali, Picasso, Tristan Tzara, Francis Picadia, Jean Cocteau, Stravinsky, Apollinaire), Gabrielle Chanel a vu sa vie marquée par les arts et les lettres

A l'étage, dans l'espace médiathèque, l'exposition se poursuit. On peut y sentir la fameuse fragrance et découvrir l'herbier réalisé en hommage aux lieux aimés de la créatrice (la place Vendôme, Biarritz, Venise...). Dans une petite salle obscure, les différents spots de pub, des années 50 au dernier mettant en scène Brad Pitt, se donnent à voir et à revoir.

Une exposition riche, diverse, qui propose d'en savoir un peu de la vie de cette femme si mystérieuse qu'était Coco Chanel, pour se sentir toujours plus proche de sa création la plus mythique, Chanel N°5.

N°5 Culture Chanel, jusqu'au 5 juin au Palais de Tokyo. Toutes les infos ici.

Découvrez l'exposition N°5 Culture Chanel en images sur Puretrend.

Catherine Brezeky

À ne pas rater