Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

MET BALL 2013 : January Jones, un make-up futuriste, une transformation surprenante

Le thème punk du Met Ball 2013 a donné des idées un peu folles à certaines. Ainsi, January Jones est tout bonnement stupéfiante, les sourcils comme gommés, le regard graphique, avec un make-up aux accents futuristes qui la rend méconnaissable. On est loin, très loin de la Betty Draper de "Mad Men"...

Alors que certaines ont cumulé les flops capillaires au Met Ball 2013, d'autres ont joué plein pot la carte du maquillage. C'est à une véritable transformation que s'est livrée l'actrice January Jones, le temps d'une soirée. Prenant le thème punk au pied de la lettre, elle s'est lancée dans une folle entreprise, combinant un maquillage futuriste un brin inquiétant et un chignon coiffé-décoiffé aux allures androgynes.

Mais observez plutôt. La gentille et jolie Betty Draper de "Mad Men", abonnée dans la série au brushing rétro et au rouge à lèvres sage, n'a pas eu peur d'oser. Premier choc, l'absence ou presque de sourcils, gommés par la magie des fards. Vient ensuite un teint lumineux, presque translucide, aux reliefs travaillés à l'aide d'un blush orangé. La bouche reste nue, c'est le regard qui avant tout attire.

January Jones affiche en effet une paupière très travaillée et hautement graphique. Le coup de crayon khôl part du dessous de l'oeil, vers le coin interne. Il remonte ensuite, noircissant d'un trait épais, enrichi de fard, le début de la paupière mobile. Plus loin, c'est le coin externe qui est fardé, de manière plus classique cette fois-ci. Entre les deux, un espace laissé nu, un saut de puce vierge qui crée une rupture dans le maquillage, volontairement punk.

Le résultat : surprenant. January Jones est littéralement transformée, quasi-méconnaissable dans cet habit de noir qui transfigure son regard et la métamorphose en une étrange créature. Bien sûr, il suffit que la star sourit pour qu'on reconnaisse la jolie blonde, coiffée d'un chignon haut. Le pari est réussi, la Betty Draper glamour a laissé sa place à une punkette au regard troublant.

Découvrez en images le suprenant maquillage de January Jones au Met Ball 2013, sur Puretrend.

C.B.

À ne pas rater