Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

La beauty intrépide : j'ai testé la boxe thaï

Nouveau challenge : la boxe Thaï.
Nouveau challenge : la boxe Thaï.

Après l'épilation au caramel et les patchs à lèvres, la beauty intrépide passe aux choses sérieuses. En bonne aventurière, j'ai décidé de tester la boxe thaï, ou Muay Thaï pour les habitués. Créé pour les militaires thaïlandais au XVIe siècle, ce sport de combat allie les coups de poings, pieds, coudes et genoux. Une technique complète qui fait travailler le corps entier et bien plus...

Quand j'ai décidé de me mettre à la boxe thaï, j'ai pu remarquer comme ce sport était méconnu. Alors une fille plutôt poids plume qui veut aller se frotter à des gros baraques, cela intrigue forcément. Au bureau, l'enthousiasme perplexe transparaissait, mes amis se moquait presque et mes parents étaient assez inquiets.

À la rentrée, l'heure des "bonnes résolutions", je choisis un club pas très loin de chez moi et assez réputé. Le Shaid Boxing Club 78 compte une centaine de licenciés, une vingtaine de compétiteurs et 6 champions de France. Plutôt pas mal comme CV pour un jeune club de 4 ans. Motivée et énergique (comme on peut l'être après une semaine de travail), je me rends au premier entraînement. Une horde de mâles viriles sautent à la corde pendant que d'autres courent, s'interrompent pour faire des SWAT (le supplice) et des pompes. Je tente de suivre le rythme et de m'accrocher. Pas facile quand on ne fait plus de sport depuis longtemps. Le niveau est haut et je décide de me surpasser. Entre les coups dans le vide, la course à pied et les divers petits exercices cardios, mon corps subit bien. On n'est pas là pour rigoler, cela se voit. Ensuite, vient l'entrainement statique. Bien que le nom laisse entrevoir une once de repos, c'est une hérésie. Souvenez-vous de votre cours de sport à l'école où vous deviez mettre les bras à l'horizontal pendant dix minutes en faisant des petits cercles dans un sens, puis dans l'autre ; là c'est ça, mais en pire.

On apprend ensuite les bases du sport qui nous seront expliquées au fur et à mesure des cours. Les coups de poings (droite, gauche, crochet, uppercut), de pieds (low-kick, middle-kick, front-kick), coup de coude et coup de genoux. Un respect profond s'invite dans la salle. Chacun est à l'écoute de l'entraineur et de son partenaire. On termine ensuite par une bonne séance de pompes (encore elles) et d'abdos. À moi le ventre plat cet été !

Après ce premier cours, je suis convaincue. Épuisée, mais sereine, je décide de m'inscrire, malgré la partie sportive où je rame un peu. Tout vient à point à qui sait attendre et je ne vais pas lâcher. Le lendemain, je déchante. Des courbatures énormes se font sentir et me gênent dans le moindre de mes déplacements. Après 3 jours où me mouvoir me coûte énormément, mon corps reprend un peu de force. Après tout, si ça tire, c'est que l'on a bien travaillé, j'y retourne la semaine suivante.

Et le corps dans tout ça ?
Après un mois de pratique à raison de deux cours de deux heures pas semaine, mon corps est beaucoup plus tonique et ferme. Chaque séance fait dépenser entre 800 et 1000 calories.
Au fur et à mesure des cours, on apprivoise l'entrainement physique, le souffle est moins court, le corps souffre moins, la corde à sauter devient presque facile. On développe notre agilité, nos réflexes et notre équilibre. Il faut être endurante, "flexible", souple. La moitié du coup est alors envoyé, sans forcer.
La boxe thaï est un sport de combat, il ne faut pas l'oublier. On apprend à encaisser les coups, à les éviter, mais il n'est pas impossible de sortir avec quelques bleus. Le premier petit bleu au visage m'a un peu choqué. J'ai réalisé que je pouvais avoir mal. Mais au même titre que l'on peut se faire des entorses au foot ou se casser un doigt en jouant aux billes, cela fait partie du jeu. Il règne beaucoup de respect et c'est à chacun de moduler sa force pour ne pas amocher son partenaire.

Verdict :
Non le Muay Thaï n'est pas une épreuve insurmontable ou un sport exclusivement masculin. De plus en plus de filles s'y mettent car l'entrainement cardio et les bénéfices sur le corps sont très élevés. Il existe d'ailleurs des clubs exclusivement féminins où la pratique diffère légèrement. J'ai choisi un club mixte pour vraiment découvrir ce sport. Tout le monde combat et s'adapte aux autres tout en respectant notre propre rythme de progression. Les meilleurs travaillent avec les compétiteurs. Ce qu'il faut retenir est que l'on se dépense considérablement et que l'on sort épuisée, mais bien. Il faut y aller et se tester. Cela vaut vraiment la peine si l'on s'en donne les moyens. Le ring n'est pas un lieu de rencontre d'enragés bagarreurs comme certains pourraient le penser, mais de personnes qui veulent se surpasser. N'est ce pas justement l'objectif du sport ?

Les astuces de la nouvelle boxeuse :
- Les pompes ne sont pas insurmontables, si on les fait sur les genoux.
- Il faut boire beaucoup d'eau pour éviter les courbatures.
- Le baume du tigre est un ami.

LC78 Schaid Boxing Club
Gymnase Jean-Louis Forain
63 avenue Charles de Gaulle
78150 Le Chesnay

Clémentine Santerre

À ne pas rater