Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Exclu : Aaron de Mey nous parle beauté

Aaron de Mey nous parle beauté.
Aaron de Mey nous parle beauté.

Il aurait pu être une star du rock avec son allure et sa signature mêlées de cuir et de glamour, et pourtant il a préféré l'eye-liner à la guitare électrique. On ne présente plus Aaron de Mey, le grand manitou des backstages, aujourd'hui directeur artistique de la maison Lancôme.

Un virtuose du blush, originaire de la Nouvelle Zélande, qui a fait ses classes avec les plus grands photographes : Bruce Weber, Inez van Lamsweerde & Vinoodh Matadin, Paolo Roversi, David Sims, Patrick Demarchelier, Mario Sorrenti, et a collaboré avec des réalisateurs de renom comme David Lynch et Sofia Coppola.

Puretrend l'a rencontré à Paris pour parler de la vie, de tout, de rien, de la beauté... Rencontre.

 

La nouvelle collection pour Lancôme, baptisée "29 rue St-Honoré", est un hommage tout pigment au vieux Paris. Pourquoi choisir cette ville ?

J'ai voulu que la femme Lancôme de cet hiver se maquille dans un appartement haussmanien, avec une douce musique des années 40 qui berce sa mise en beauté. J'ai choisi deux muses : Daria Werbowy et Elletra Wiedemann qui pour moi incarnent ce chic d'antan. Aujourd hui, il y a tellement de nouvelles technologies qui boulversent le maquillage, je voulais revenir, le temps d'une saison, à quelque chose de plus simple, de plus authentique. Je voulais revenir à l'ADN de la maison Lancôme dont, à l'époque, le premier atelier était situé au 29 rue St-Honoré. Un retour au maquillage d'antan, au raisin de rouge à lèvres emprisonné dans un écrin précieux, à ce geste beauté plus authentique.

 

Il s'agit donc d'une allégorie de la Parisienne. Qu'est-ce que la Parisienne pour vous ?

La Parisienne pour moi c'est cette fille longue et mince, une simple robe Lanvin qui fait danser son sac Franprix. Une Kate Moss à la française... quoi !

 

Justement... Qui incarne selon vous Kate Moss en version française ?

C'est une question difficile... La Kate Moss Frenchie, c'est une douce alliance entre le chic de Catherine Deneuve, le chien de Élodie Bouchez et le charme de Bamboo.

 

Vous avez une relation très prévilégiée avec les photographes, quels sont les objectifs avec qui vous adorez collaborer ?


Nan Goldin, Diane Arbus, Bruce Weber, Robert Mapplethorpe, Richard Avedon, Louise Dahl-Wolf, Guy Bourdin, Corrine Day, Barry Lategan, Baron de Meyer, Robert Frank, Bob Richardson and Clifford Coffin. J'adore les photographe presque dictatoriaux.

 

Quels sont les secrets de beauté que vous n'aimez pas dévoiler ?

Tout mes secrets de teint... Pour obtenir une peau radieuse, il faut utiliser le moins de matière possible. Le trop de matière sur la peau n'est ni joli à voir ni à travailler. Utiliser aussi le moins d'anti-cernes et surtout, utiliser à chaque fois un recourbe cils avant d'appliquer du mascara.

 

Quels sont les produits sans lesquels vous ne pouvez pas travailler ?

Je ne peux faire mon travail si je n'ai pas de mascara et d'anti-cernes. C'est très difficile d'obtenir un beau rendu sans ces produits. L'anti-cernes, c'est la meilleur arme pour corriger la peau avec douceur, le mascara ouvre l'oeil et accentue le regard.

 

Qui sont les personnalités que vous adorez maquiller ?

J'adore m'occuper de Courtney Love, Kate Moss (of course !), Chloë Sevigny et Winona Ryder. Elles m'inspirent par leurs personnalités et leur style.

 

Avez-vous un rituel beauté ?

Oui, je fais ma couleur chez Christophe Robin, j'adore ses shampoings. Je texturise mes cheveux avec du shampoing sec Klorane. Je suis un incollable des produits de beauté de Joelle Ciocco, j'adore cette marque. Les produits sont tellement efficaces. J'utilise quotidiennement leur crème de jour et le nettoyant visage.

 

Si vous étiez un make-up ?

Je serais une bouche rouge.

 

Un outil de maquillage ?

Sans hésiter, un pinceau du grand maître Hakahodo.

 

Une odeur ?

L'air marin salé.

 

Une femme ?

Kate Moss.

 

Un film ?

Fanny et Alexandre de Ingmar Bergman.

 

Un designer de mode ?

Rei Kawakubo de Comme des Garçons.

 

Un mot ?

Thank you.

 

Et un mot en français ?

..."C'est très bien !"

 

Monia Kashmire

 



À ne pas rater