Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Estée Lauder : les icônes de la marque nous font des confidences

Avec ses 4 égéries venues des quatre coins du monde, Estée Lauder a un crédo, montrer que "toutes les femmes peuvent être belles". Constance Jablonski, Joan Smalls, Liu Wen et Arizona Muse se confient en vidéo. Leurs premiers castings, leur métier, leur rapport à la beauté, plongez dans l'intimité des icônes d'Estée Lauder.

"J'ai su que je serai le nouveau visage d'Estée Lauder le jour de mon anniversaire. Que peut-on imaginer comme plus beau cadeau ?". Ambassadrice française de la marque, Constance Jablonski est "si heureuse, si honorée, si fière et si reconnaissante" d'avoir été choisie par la compagnie américaine. "Vous savez, je viens d'une toute petite ville en France, et j'ai grandi dans une environnement tout à fait normal, donc je n'aurais jamais pu imaginer en arriver là".

Dans sa vidéo baptisée "Icons", Estée Lauder a donné la parole à ses 4 égéries. Des mannequins issues de la même génération mais d'origine très diverse, pour mieux symboliser les différents visages de la beauté. Il y a la beauté solaire de Constance Jablonski, parmi les tops françaises les plus réclamées sur les défilés. Puis Joan Smalls, venue de Porto-Rico, qu'elle a quitté pour New York et une carrière dans la mode. "Quand vous voulez quelque chose, vous ne pensez pas à la peur, vous faites tout pour l'avoir. Je n'aime pas la routine, et je pense qu'avec le mannequinat, on a l'opportunité d'être différentes personnes".

Liu Wen (dont on connaît le secret beauté), première chinoise à représenter Estée Lauder, raconte elle comment elle a découvert sa beauté grâce à l'oeil des photographes. "Quand j'étais petite, ma mère se moquait de mes lèvres pulpeuses, et elle me disait "Oh, tes lèvres sont trop grandes". En devenant mannequin, en défilant et en faisant des shootings, on me disait "Tu es si belle". Et je me suis dit que je devrais peut-être vivre à New York."

Jeune maman d'un petit garçon de 3 ans, Arizona Muse évoque elle la difficulté d'élever un enfant et de mener sa carrière de front.

Découvrez en vidéo les confidences des égéries Estée Lauder sur Puretrend.

C.B.

À ne pas rater