Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Dans le vanity de Mistinguett

Mistinguett, une coquetterie dans l'âme, une voix unique, des pas de danse et des mimiques inoubliables voila qui pourrait résumer celle qui a fait de son nom un véritable mythe .

En 1885, elle débute sa carrière et alterne pièces de théâtre, revues et cinéma muet dont le succès ne tarde pas à se faire entendre. Miss Helyett devient Miss Tinguette puis Mistinguette et trouve enfin son nom de scène à travers Mistinguett devenu aussi célèbre que celui de sa rivale de l'époque Josephine Baker.

Elle décide alors de contrer ses insuffisances vocales en ajoutant un brin de comédie à chacune de ses prestations et rencontre très rapidement un fort succès. La consécration est telle qu'elle qu'en 1909, Max Dearly la choisit comme partenaire pour créer La valse chaloupée dans une revue du Moulin rouge , après quoi elle deviendra la partenaire de Maurice Chevalier en 1912 dans "La valse renversante" aux Folies Bergères. La presse de l'époque surnommera le couple" les danseurs obsédants ".

Dans les années 20, elle prend la place de Gaby Deslys au Casino de Paris enchainant les opérettes qui feront accourir le tout Paris jusqu'en 1925. On la revoit chanter en se dandinant "Paris, c'est une blonde qui plait à tout le monde..." ou encore Valencia et Fleur d'Amour. Elle décède le 5 janvier 1956 laissant dernière elle sa joie de vivre et son inoubliable voix chantant l'amour...

Puretrend vous propose de découvrir le vanity de Mistinguett...

Découvrez aussi le vanity de Jackie Kennedy , France Gall , Audrey Hepburn , Rita Hayworth , Romy Schneider , Anna Karina , Oum Kalsoum , Françoise Dorléac ou encore Dalida.

 

Mélody Bonora

À ne pas rater